Arthrose cervicale: symptômes & traitement

arthrose cervicale






L’arthrose cervicale, aussi appelée cervicarthrose ou arthrose du cou, spondylose cervicale, syndrome facettaire cervical,  ostéoarthrite ou encore ostéoarthrite cervicale est une pathologie qui survient suite à la dégradation du cartilage protégeant les articulations au niveau des vertèbres cervicales.

Le cartilage joue un rôle de tampon et empêche les os de se toucher lorsque les articulations sont en mouvement, par exemple lorsque l’on tourne la tête, c’est toute la colonne cervicale qui bouge sur différents axes et  le rôle du cartilage est de faire en sorte que les vertèbres ne rentrent pas en contact l’une avec l’autre.

Lorsque le cartilage est usé, les vertèbres finissent par rentrer en contact à chaque mouvement du cou, provoquant inflammation, douleur au niveau du cou et parfois maux de tête.

Ce frottement régulier entre 2 vertèbres est également responsable de la formation d’ostéophytes (becs de perroquets) qui finissent par prendre un peu trop de place et vont aller comprimer une racine nerveuse, provoquant ici aussi de la douleur dans le cou, qui irradie dans le bras, dans la main et jusqu’au bout des doigts.

Outre les fourmillements et douleurs décrites ci-dessus, la formation d’ostéophytes (becs de perroquets) entraînant un rétrécissement de l’espace par lequel passent ces racines nerveuses peut être responsable d’irritation au niveau de la moelle épinière: on parle alors de myélopathie cervicarthrosique.

Cette douleur peut parfois faire place à des fourmillements et engourdissements qui irradient tout le long du bras,  ou endormissement de la main ou de l’un ou l’autre doigt (en fonction de la vertèbre atteinte par l’arthrose.)

Ces douleurs et endormissement ressentis au niveau des membres supérieurs sont les équivalent de la sciatique ou lombo-sciatalgie qui touchent les membres inférieurs en cas d’hernie discale lombaire.

Les douleurs provoquées par une cervicarthrose peuvent irradier dans le haut du dos, au niveau des épaules. Les omoplates peuvent aussi être douloureuses.
L’arthrose cervicale provoque également des maux de tête et des douleurs et endormissements ressentis à l’arrière du crâne.

Enfin, l’arthrose cervicale est responsable d’une diminution de la mobilité du cou (difficulté à tourner la tête d’un côté ou de l’autre ou des deux.)
Cette diminution de mobilité du cou peut être importante et avec le temps, devenir invalidante et constituer un véritable handicap, dans les cas d’arthrose les plus sévères.

Les symptômes de l’arthrose cervicale peuvent être confondus avec les symptômes d’une hernie discale cervicale: c’est pour cette raison qu’un diagnostic précis ne peut  être posé que suite à une IRM de la colonne cervicale.

Dans la plupart des cas, les symptômes d’une arthrose cervicale se stabilisent avec le temps et il faut apprendre à gérer et vivre avec: l’opération pour une arthrose du cou n’est envisagée qu’en cas de perte de mobilité invalidente et / ou douleurs trop importantes.

Pour les personnes atteintes, l’arthrose cervicale ne représente pas seulement un problème difficile à gérer au quotidien, de part les douleurs qu’elle entraîne: pas mal de personnes atteintes d’arthrose du cou témoigneront du fait que leur propre médecin, voire leur entourage et leurs proches n’ont qu’une idée approximative du problème auquel ces personnes sont confrontées et semblent être partagés entre l’envie d’essayer de comprendre ce qu’elles traversent et la possibilité que tout ça, c’est dans la tête et que la personne atteinte ne fait pas vraiment d’effort pour s’en sortir, voire, se complet dans cet état de mal-être permanent.

Arthrose Cervicale: traitement

Un traitement conservateur est habituellement prescrit pour soigner une arthrose du cou.

  • Médicaments: anti-douleurs & anti-inflammatoires et relaxants musculaires
  • Kinésithérapie pour apprendre ou ré-apprendre les mouvements à faire et à ne pas faire.
  • Repos: éviter toute activité qui met en péril le processus de guérison ou susceptible d’alimenter l’inflammation.
  • Eventuellement injections de cortisone si la douleur est trop et que les anti-douleurs ne suffisent pas.
  • Certains compléments alimentaires à base d’huile de Krill peuvent être pris en guise de cure pour ralentir le processus de dégradation du cartilage abîmé, voire permettre au cartilage de se régénérer avec le temps, mais il n’y a pas de preuve scientifique et c’est un traitement équivalent à l’homéopathie: on y croit ou on n’y croit pas.
  • Dans le même ordre d’idées, des compléments alimentaires à base d’huile de poisson sont connus pour leur teneur en Omega 3, acides gras dont notre corps à besoin pour mieux gérer voire diminuer l’inflammation causée par une arthrose cervicale.