Facettes dentaires en porcelaine Emax: avis, prix, avant après

Facettes en porcelaine Emax
Grâce aux facettes dentaires en céramique et à l'esthétique dentaire, on peut s'offrir un sourire parfait mais il faudra mettre le prix parcequ'un beau sourire, ça coûte cher!

Intro

Les facettes en porcelaine utilisées en esthétique dentaire permettent de restaurer le sourire chez les personnes adultes qui se rendent compte tout d’un coup qu’un beau sourire, des dents bien blanches, des dents bien alignées, une bouche nette et soignée, ça vous change la vie.

Surtout quand le sourire n’est pas à la hauteur des sourires que l’on a l’habitude de voir sur les écrans aujourd’hui.
Et pas que sur les écrans de cinéma…





Les générations suivantes à la mienne ont eu de plus en plus la chance d’avoir des parents qui ont pris soins des dents de leurs enfants dès leur plus jeune âge, tant du point du vue hygiénique qu’esthétique, mais pour les personnes de ma génération…pour mes parents, les visites chez le dentiste ne se justifiaient qu’en cas de mal de dents et ils n’étaient pas l’exception.

Avec l’arrivée d’internet, la perception que les autres ont de nous a complètement changé.

Aujourd’hui, les gens de ma génération qui n’ont pas eu la possibilité de soigner leurs dents et leur sourire se retrouvent confrontés à des critères d’apparence et de séduction auxquels ils n’ont pas été préparés et même si refaire ses dents, ça un prix, certains sont prêt à payer cher pour avoir un beau sourire et des dents bien blanches.

Qui cherche un travail, qui cherche l’amour ou l’aventure, qui cherche à faire fructifier un business sur internet, on a tous et toutes notre photo sur Facebook, Linkedin, Youtube ou Instagram et un beau sourire, des belles dents, ça aide.
Tandis qu’un sourire pas terrible,…ça condamne.

Grâce à l’esthétique dentaire (et un peu d’argent), nous avons la possibilité d’être dans la norme de ces standards d’apparence et de séduction et s’offrant une restauration du sourire. Mais ça,  n’est pas pris en charge par la mutuelle (ou très peu), et refaire ses dents, ça coûte un bras… Un bras que j’ai décidé de sacrifier afin de m’offrir un super cadeau pour mes 50 ans.

Même s’il y a pire, je n’ai pas un sourire fantastique et je ne pense pas que ça va aller en s’arrangeant avec l’âge. Mes dents ne vont pas blanchir ni se redresser toutes seules et ça me fait flipper de me projeter dans 10 ou 15 ans et d’imaginer à quoi je pourrais ressembler: j’accepte de vieillir mais si je peux faire quelque chose pour atténuer les effets du temps…

  • Malodau

    Un mois après la pose des façcettes, je commence à m’habituer à ce nouveau sourire et je commence à percevoir les changements que celà peut avoir dans ma relation avec les autres.

    Contrairement à ce que je pensais, ré-apprendre à sourire ce n’est pas très compliqué.
    On s’habitue très vite à tout ce qui va bien et à partir du moment où il n’y a plus de raison de faire attention lorsqu’on sourit parce qu’on pense que ce n’est pas très grâcieux à cause d’une dentition en mauvais état, et bien on sourit souvent, tout le temps même j’ai envie de dire. On sourit de façon naturelle, sans même y prêter attention.
    Et le fait de sourire souvent, ç’est une attitude qui donne envie aux autres de communiquer avec vous.
    Il s’agit vraiment d’une délivrance par rapport à celà et c’est à se demander comment j’ai pû vivre pendant 50 ans en faisant attention inconsciement à la manière dont je souriais.

    Je me suis rendu compte de ce changement au bureau, à la machine à café, où des collègues féminines que je connais depuis près de 4 ans ont du jour au lendemain commencé à me parler bien au delà du simple bonjour entre collègues auquel se limitaient nos relation jusqu’ici.

    Elles ont commencé à me parler de leur boulot, des problèmes auxquels elles étaient confrontées, et j’avais beau essayer de m’extirper de la conversation, rien à faire! Elles continuaient à me raconter leurs histoires, sans jamais me laisser l’occasion de m’en aller.

    C’était tellement flagrant que je n’ai pas pû m’empêcher de faire le rapprochement avec ce nouveau sourire, cette nouvelle ouverture aux autres.