Accueil I Douleur I Position assise douloureuse


Position assise douloureuse

Je ne suis pas le premier à vous le dire, mais je tenais à vous remercier d’avoir créé ce site. J’arpente le net depuis un moment, et c’est la première fois que j’ai l’impression de trouver un lieu d’information ouvert et accessible.
Votre expérience est présentée très en détail, et sans prétention à valoir pour d’autres, ce que j’apprécie.
Mon médecin généraliste et un rhumatologue m’ont parlé pendant six mois de douleurs sacro-iliaques psychosomatiques, avant que je me décide à changer de médecin.

Le nouveau a immédiatement compris que c’était une sciatique, mais il a quand même fallu que j’insiste pour obtenir un IRM. Résultat : il a fallu dix mois pour comprendre que j’ai une petite hernie L4-L5 et une grosse hernie L5-S1, avec un canal lombaire étroit.

Ce n’est pas un traitement, mais le fait de comprendre ce qui cloche m’aide à veiller à mon hygiène du dos. Encore qu’il soit difficile de parler d’hygiène du dos quand on a chaque jour plusieurs heures de transports collectifs pour aller bosser…

 

J’ai une petite question, si vous avez le temps, liée au fait que j’ai parfois du mal à m’asseoir. Quand vous avez décidé de ne plus vous asseoir, était-ce une position particulièrement douloureuse, ou était-ce parce que vous aviez l’impression que ne plus vous asseoir serait bénéfique ?
En gros, je me demande si je dois éviter de m’asseoir le plus souvent possible ou seulement lorsque cela m’est plus pénible que de rester debout.

Merci encore pour l’énergie que vous avez consacrée à ce site.

Jo

Lyon, France

 

Ces produits peuvent vous intéresser :


  • Sciatikman

    Pour pouvoir rester assis sans avoir mal au dos, prenez un manche à balai, sciez 2 morceaux d’une vingtaine de cm et mettez les entre votre dos et le dossier.
    Ca soutient le dos à merveille, ça bouge avec vous et ça fait massage du dos en prime.

    Ceci n’est pas une blague: essayez, ça ne coûte rien.

    PS ça marche au lit aussi

  • Bruno

    Truc qui fonctionne bien pour rester assis sans avoir mal:

    J’ai un essui de bain que je plie en deux sur toute la longeur et que j’enroule ensuite sur lui-même comme un tapis.

    Je m’en sers pour me soutenir le dos quand je suis assis.

    C’est assez rigide pour servir de soutien lombaire sans que ça fasse mal.

    Ca fonctionne pour le haut du dos aussi

    Si ça peut aider…

  • Lydie

    Moi j’ai placé un tabouret bas sous le bureau et je suis assise avec un pied à terre et l’autre jambe (à hauteur du mollet) repose sur le tabouret.
    Si je ne fais pas comme ça, je ne tiens pas la journée.
    Je ne peux même pas rester une heure assise!

  • https://plus.google.com/112416607784338673520/ Giu

    J’invite les gens qui passent par cette page à “contrôler” leurs jambes quand ils sont assis:

    Les jambes doivent absolument prendre en charge une partie du poids du haut du corps et pour ça, il faut que quand vous êtes assis, votre bassin soit plus haut que vos genoux.

    Sans quoi, tous le poids du haut du corps pèse sur les articulations sacro-iliaques et quand on a déjà mal, ce n’est pas tenable.

  • http://Anonymousnoreply@blogger.com Anonymous

    bonjour et merci pour votre site.Même question que jo: faut il éviter la position assise pour d’autres raisons que le mal de dos ?stephanie ps: g une hernie discale et un écrasement du disque L5S1

  • http://www.blogger.com/profile/14143454938893601297 Tonio

    Bonjour pscholten,J’ai pris soin de lire l’informations que tu donnes à propos de la position assise qui mérite toute notre attention ; je me souviens d’avoir lu cela déjà dans un livre sur l’école du dos (ton explication est toutefois mieux détaillé je pense). Merci pour cette explication donc.En ce qui concerne les abdos, je pense que notre divergence d’avis repose sur une mauvaise compréhension ou une mauvaise xplication de ma part.Je ne pensais pas à des exercices d’abdos dynamiques qu’on nous propose souvent dans les salles de sport qui sont souvent mal exécutés et parfois dangereux pour le dos. D’ailleurs, je parle bien et je le répète d’exercices de "gainage des abdos", exercices statiques qui servent simplement à tonifier les muscles abdominales sans pour autant les "raccourcir" … Et cela me semble important, car un défaut de tonus dans ses muscles entraîne ne compensation sur les muscles antagonistes, donc ceux du dos lors de certains mouvements.Par exemple, et je pense que tous le monde à déjà vécu cela, se lever du lit, même avec tous les soins et la méthodologie qui va bien, peut devenir laborieux et stresser le dos lorsque la ceinture abdominale manque de tonicité.Enfin, tout cela rappelle qu’il est important de partager les expériences et le savoir sur des sujets complexes comme le mal de dos.Je reste disponible pour entendre toute nouvelle suggestion sur sur sujet et te souhaite bonne continuation.P.S. As-tu (ou eu) également une pathologie du dos?Tonio.

  • http://www.blogger.com/profile/07877262653863835853 pscholten

    Bonjour Jo,as-tu essayé de travailler sur ta position assise ? Tu peux essayer ceci : Assieds-toi sur tes mains (sur une chaise plate et dur, genre tabouret en bois) et balance le bassin doucement vers l’avant et vers l’arrière. Tu sentiras tes ischions et peut-être constatera-tu déjà qu’une position te convienne mieux qu’une autre. Maintenant, pose tes mains sur tes reins pour sentir la cambrure à la hauteur des lombaires et fais le même exercice. Tu verras que lorsque tu as le bassin devant (le dos plus proche du dossier), tu perds ta cambrure. Dans cette position, tu es plus assise sur ton sacrum que sur tes ischions.Si tu bascules le corps vers l’avant (centre de gravité du torse devant les ischions), afin d’être assise sur tes ischions et de garder ta cambrure tu seras plus droite.Attention, il ne faut surtout pas essayer d’être "raide droite" comme une danseuse classique. Si tu forces sur les erecteurs (les muscles dans ton dos) tu te feras mal. Maintenant laisse tomber tes mains et respires profondément. Si tu lâches le corps entier, tu sentiras comment le mouvement respiratoire fait onduler ta colonne vertébrale entière, jusqu’à ton crane. Si tu es assez détendu en position assise pour permettre ce mouvement, tu te masses la colonne et tu stimule les disques. Tu pourras aussi respirer plus profondément.Attention, à ce que tu ne portes pas de ceinture ou de pantalon qui t’appuie sur le ventre, c’est cet appuie qui va te faire revenir dans la position voûtée.Si tu sens bien le mouvement, tu sentiras comment tes pieds te supportent et comment les jambes sont impliquées dans le mouvement respiratoire. Pour que ça marche bien, il faut évidemment éviter de porter des talons ou des chaussures de sport, mais cela est vraie pour tous les problèmes de dos. @TonioTonio, tu dis faire un travail d’abdominaux, alors que tu as des problèmes de dos.Tes abdos servent à plier ton corps, à s’enrouler. En faisant un travail sur ce muscle isolé, tu en augmentes la tension. Des abdos plus forts te permettront de t’enrouler encore mieux … être bossu. Quand la tension des abdos augmente, pour ne pas que tu te tiennes comme le clocher de Notre Dame, ton dos doit aussi augmenter la tension des antagonistes. Le résultat, c’est la tension total augmente, dans ton dos et dans le corps entier. C’est bien dangereux, lorsqu’on a une hernie discale.

  • http://www.blogger.com/profile/14143454938893601297 Tonio

    Bonjour Jo,Je viens par mon commentaire rajouter un témoignage complémentaire à celui de Giu, car il est très similaire au tien.Scanner + IRM :Hernie modérée L4-L5 qui vient au contact de la racine L5 (donc canal étroit précision du rapport), hernie plus importante à l’étage en dessous (L5-S1).Douleur cliniques :Sciatique gauche infernale à devenir fou … , mais curieusement très peu de douleurs au niveau des hernies pendant plusieurs mois (huit mois exactement).Toutefois, les douleurs au niveau des hernies se sont brutalement réveillées, alors que la sciatique disparaissait faiblement mais de manière sensible; stupéfaction.Mais après analyse, je comprenais qu’à force de douleur à la sciatique, je préférais me mettre à genoux sur un coussin que j’avais amené au boulot que j’alternais avec un fauteuil assis-genoux; je m’asseyais donc moins, mais adoptais des positions farfelus qui me finirent par me contracter le dos au point de compresser les disques herniés. Fatigué par les douleurs, je finis par m’asseoir à nouveau, relançant les douleurs sciatiques.Conclusion : cloué au lit (trois semaines) et arrêt de travail depuis deux mois maintenant, j’ai n’ai eu de choix que d’essayer de comprendre et de m’informer (merci encore à Giu pour son blog pertinent !) à défaut d’en avoir auprès des professionnels qui ont collectivement montré leur ignorance devant mon cas "incompréhensible".La solution était à priori pourtant simple : cela fait donc deux mois que je ne m’assieds plus du tout et les douleurs sciatiques ont rapidement diminuées. Je fais aussi des exercices d’étirement du dos (doucement toutefois, car j’ai déjà attisé le feu plusieurs fois en forçant un peu), gainage abdos et piscine quasi tous les jours. Kiné méthode Mézières. Bref, je me prends en chargeEn fait, je peux m’asseoir sur un Swiss Ball environ trente minutes maxi sans éveiller de douleur depuis une semaine.Les résultats : la sciatique n’est plus présent qu’au terme d’une journée active (tous les jours on perd un à deux centimètres par tassement des disques vertébrales et vient donc appuyer sur la racine), mais rien comparé à ce que c’était auparavant. Les douleurs aux disques herniés se calment lentement mais sensiblement (plus difficile à mesurer en raison du mouvement en dents de scie de la douleur, mais peut se noter toutefois en termes mois semble être confirmé par d’autres témoignages).Autre source aggravant : le stress et l’anxiété. En effet, ma femme souffrant d’une leucémie et d’autres complications (spondylolisthésis pour rester dans le domaine du dos), je suis plus anxieux certains jours et se ressent le jour même et le lendemain par une franche montée de la douleur. Pas facile, mais essayer d’appréhender les problèmes unitairement si possible, sinon on ne se rend pas service.Voilà, j’espère que cet autre témoignage t’apportera quelques éclaircissements sur ce sombre mal. Surtout patience, c’est un pathologie mécanique qui demande du temps, beaucoup de temps et de patience.Cordialement. Tonio

  • http://www.blogger.com/profile/06351332553453281217 Giu

    Je suis toujours limite ému quand on me dit qu’en fouillant le web à propos d’un problème de dos, on tombe sur mon expérience et on y trouve ce qu’on cherche, à savoir: pas la guérison (je ne suis pas magicien) mais un peu d’espoir et des réponses à quelques questions (essentielles) qu’on se pose quand on est confronté à un problème de dos.La colonne vertébrale n’est pas prévue pour supporter la position assise pendant de longues heures.Paradoxalement, quand on est fatigué ou qu’on a mal au dos, inconsciemment et instinctivement, qu’est-ce qu’on fait ? On s’assied.Pire encore: une fois assis, on va adopter n’importe quelle position pour atténuer le douleur mais ça ne passe pas: la seule conséquence, c’est qu’on fini par s’habituer à la douleur et c’est là que les problèmes commencent.Au risque de me répéter: j’ai commencé à aller mieux à partir du moment où j’ai compris que je ne devais pas rester assis.Jamais!En tous cas, pas tant que ça posait un problème, que la position assise était douloureuse.A peine 5 minutes par jour, juste pour voir si la théorie du "ne jamais s’asseoir" avait du sens.Avec 3 mois d’arrêt de travail et un patron compréhensif, c’est plus facile, j’en conviens mais c’était ça ou l’hôpital à chaque fois que je passais plus de 5 minutes assis.J’ai donc vécu comme ça, sans jamais m’asseoir (ou en tous cas pas plus de 5 minutes) pendant plusieurs mois, jusqu’à ce que la position assise devienne supportable (on ne peut pas vivre sans s’asseoir indéfiniment), surtout si on travaille dans un bureau.Et, c’est difficile à croire mais oui, après des mois, on peut de nouveau s’asseoir pendant des heures sans que ça ne soit une torture.On trouve dans le commerce des tabourets "assis-debout" qui permettent s’asseoir sans être vraiment assis: ça permet de se faire une table ou un bureau plus haut que la normale: la position debout, immobile, n’est pas plus bénéfique pour les problèmes de dos que la position assise.Je sais que ce n’est pas toujours évident d’obtenir un arrêt de travail, mais ça vaut vraiment la peine de, consciemment, passer plusieurs jours d’affilée sans jamais être assis, et de comparer les sensations par rapport au quotidien.Pour finir: je n’ai jamais vraiment bien compris s’il y avait une relation de cause à effet entre la position assise problématique et le canal lombaire étroit.J’ai juste compris une chose:- tant qu’on appuie là où ça fait mal (position assise), ça continuera à faire mal.- dès qu’on arrête d’appuyer là ou ça fait mal (position jamais assise), ça va vite un peu mieux