Quelle kinesitherapie pour soigner une hernie ?





Je viens de lire le résumé de votre parcours suite à votre double hernie discale lombaire.
J’ai appris hier que j’avais une hernie L5/S1, le médecin m’a montré l’image sur son pc (résultat d’un scanner). Faut pas avoir fait médecine pour s’en rendre compte comme il a dit lui-même!

J’ai un bon feeling avec ce médecin, il m’a prescrit des anti-inflammatoires, de la kiné et du repos pour commencer en précisant que si ça ne passait pas il m’opèrerait (c’est un neuro-chirurgien).
Ce que je voudrais savoir c’est le type de kinésithérapie que vous avez suivi. Je pense en effet que la kiné peut aider mais il existe plusieurs écoles de kiné…

Je ne crois pas trop à la petite séance de massage bien tranquille, bien reposante… Par contre, musculation de la ceinture abdomino-lombaire et étirement peuvent peut-être aider.

Qu’avez-vous fait comme type d’exercices?

Merci 1000 fois d’avance

David

  • Furet Isabelle

    Bonjour,
    Je suis en arrêt de maladie depuis le 12 février pour une sciatique avec hernie discale L5/S1.
    La douleur est arrivée lors de footing dans le genou gauche, je pensais que c’était une tendinite je n’avais jamais mal quand je jouais au tennis (je fais beaucoup de sports).
    Aprés un début d’année difficile au travail (collégue absent) j’ai ressenti des fourmis dans la jambe, puis un jour je ne pouvais plus m’assoir.
    Donc scanner, piqûres Voltaren (pas supportée le produit), puis Bi Profénid (allergie cutanée). Donc RDV chez rhumathologue : infiltration d’hydrocortancyl 2.5%, Skenan 30mg (morphine), Solupred ; 2e visite re-infiltration, Artrotec anti inflammatoire ; 3e visite rere-infiltration et à nouveau morphine.

    Je passe une IRM dans 10 jours pour voir si la hernie n’est pas plus grosse que prévue. Pour lui hernie non opérable car il pense qu’un morceau du disque s’est cassé et les chirurgiens ne veulent pas opérer ce genre de hernie.

    Quel type de kiné avez vous fait ?

  • Giu

    SalutJe suis d’accord sur la kiné et les massages tranquilles mais attention à ne pas les sous-estimer non plus.Ca fait du bien sur le moment et il ne faut pas se refuser un peu de répit quand la douleur est là 24h/24h (ce qui était mon cas).Il faut faire quelques séances de kiné traditionelle, ne fût-ce que pour apprendre les mouvements et étirements qu’on peut faire chez soi.Malgré tout, on a pas vraiment l’impression d’avancer et on abandonne très vite.Ce que j’ai fait ensuite, c’était de la reconstruction posturale globale.C’est une méthode de kiné un peu dure physiquement qui consiste à te faire prendre une position et la garder le plus longtemps possible, principalement dans le but de faire travailler les chaines musculaires (c’est assez compliqué mais en gros ça doit t’apprendre à bien basculer le bassin et à te tenir bien comme il faut.Quand on a mal, on a souvent tendance à modifier sa posture pour un peu soulager la douleur mais en réalité on ne fait qu’empirer les choses. La reconstruction posturale globale est censée aider à corriger ce problème.Prends un rendez-vous pour une séance de prise de contact: le kiné te dira si tu es apte ou pas à suivre des séances.A éviter: la chiropratique. C’est du blahblah, c’est cher et ça ne sert à rien (sauf à te ruiner)Un truc tout bête mais qui marche super bien: le swiss-ball (les gros ballons de fitness): ça te permet de faire bouger ton bassin, (ou plus précisément, ça t’évite de garder le bassin immobile): avec le recul, je dirais que c’est un des trucs les plus important.Attention, il ne faut surtout pas faire des exercises avec (on peut se faire très mal) mais l’utiliser à la place de la chaise ou s’asseoir dessus et « faire des ronds » avec le bassins, gentiment, sans se faire mal.Et enfin, beaucoup de patience, de courage, d’optimisme et penser à rire putôt qu’à pleurer: ça aide ! 😉