Redomex: antidouleur myofasciale

redomex 10mg antidépresseur décontractant musculaire






Le Redomex fait partie de la liste des médicaments dits hors notice (médicaments efficace pour soigner des pathologies pour lesquels ils n’ont pas été conçus au départ).
Le Redomex est à l’origine un antidépresseur mais certains neurologues le prescrivent en plus faible dosage en guise de traitement de la douleur myofasciale ou de fybromialgie.
Le dosage généralement prescrit pour l’utiliser en tant qu’antidouleur est de 10 mg.

Le Redomex possède la propriété de modifier la perception de la douleur chez le patient, lui offrant un certain soulagement qui ne peut-être que bienvenu, surtout dans le cadre d’une douleur chronique, permanente, et sans relâche.

Dans la liste des effets secondaires du Redomex, les patients se plaignent d’avoir la bouche sèche ainsi que des périodes de somnolences, ce qui peut poser problème pour les personnes qui doivent prendre la voiture ou qui ont besoin de pouvoir se concentrer dans le cadre de leur profession.

Certains patients rapportent également une prise de poids inopinée et une obligation d’augmenter la dose pour continuer à bénéficier de l’effet anti-douleur.

Dans mon cas particulier, je viens d’entamer un traitement pour soulager des douleurs au niveau de la nuque, des épaules, et des maux de tête chroniques / céphalées de tension.

J’avoue que je suis bluffé par l’efficacité du médicament et je ne constate comme effet secondaire que la bouche sèche.
J’arrive à dormir toute la nuit sans être réveillé par la douleur et c’est beaucoup, pour pratiquement aucun effet indésirable.

Je ne constate aucun signe d’accoutumance au Redomex: preuve en est que parfois, j’oublie de le prendre avant de me coucher.

Un des grand avantages est qu’il réduit la sensation de douleur ressentie un peu partout et qu’on trouve facilement l’un ou l’autre point du corps douloureux sur lequel on peut travailler (massage, étirement)

Il faut être conscient qu’à plus forte dose, le Redomex redevient un antidépresseur à part entière, avec tous les problèmes qui l’accompagnent (notamment l’accoutumance) et si les 10mg ne suffisent plus, il vaut mieux chercher une solution alternative au Redomex plutôt que d’augmenter le dosage.

6 mois plus tard…J’ai arrêté le Redomex.

S’il est certain qu’un petit cachet de Redomex tous les soirs, ça aide à s’endormir et à ne pas se réveiller en pleine nuit ou avant que ne sonne le réveil, je me suis rendu compte que le réveil devenait de plus en plus pénible.
Plus possible d’être dans le gaz comme ça, pendant une heure tous les matins.
J’avais l’impression que chaque nerf, chaque vaisseau sanguin, chaque cellule de mon cerveau était douloureuse, vaseuse enfin bref, les avantages du soir se transformaient en inconvénients du matin.
Le même style de réveil que quand j’étais fumeur.

En dose de 10mg, aucun problème pour arrêter le Redomex: pas d’accoutumance, ni de sevrage. Il faut dire que j’oubliais régulièrement de le prendre, c’est tout dire sur l’utilité de ce type de traitement dans mon cas…

  • Malodau

    Si vous êtes sous traitement ou avez pris du Redomex, merci de laisser un avis en apportant votre contribution ici

  • nemrod

    redomex
    Par une prise quotidienne de 10 mgr, mon caractère, naturellement ombrageux, s’est notoirement “éclaircit” pour le bonheur de mon entourage et du mien !

    • Malodau

      Tu le prends en tant qu’anti-dépresseur ou pour soulager une douleur chronique ?