Sommeil au bureau: le coup de pompe de 14h30

Fatiguée au bureau
Sommeil au bureau: lutter ou comprendre, pour que ça n'arrive plus ?

14h30. Comme souvent en début d’après-midi, je suis pris d’un coup de fatigue irrésistible et je me retrouve à lutter contre le sommeil au bureau. Ce coup de sommeil au bureau m’envahit inopinément peu après le déjeuner, et il me semble, de plus en plus souvent.





Et aujourd’hui, c’est un costaud. Le coup de barre habituel n’est pas venu pour rien.
Je sens bien que si je laisse une paupière s’abaisser ne fût-ce que de 1 cm, elle tombera comme un rideau de fer, et l’autre aussi,

Si seulement je pouvais m’endormir là, à mon bureau, sans que les autres n’y prêtent attention…

Et je ne sais pas si ça se voit! Mes collègues n’ont pas l’air de remarquer mon attitude somnolente et pourtant je suis sûr que ça se voit, ce n’est pas possible autrement.

Peut-être qu’eux aussi sont entrain de lutter contre le sommeil au travail et sont trop occupés à essayer de rester éveillés pour se poser des questions à mon sujet ?

Si ça se trouve, c’est tout le bureau qui est plongé dans cet état de somnolence irrépressible. Tous les jours en début d’après-midi. Ca expliquerait pourquoi il fait si calme, pourquoi il se passe si peut de choses à cette heure-ci.
A 14h30, les employés de bureau n’ont plus qu’une seule idée en tête: dormir. Faire la sieste 20 minutes, une demi-heure, recharger les batteries pour pouvoir terminer la journée.

A moins que ce ne soit juste moi ? J’aurais chopé un virus, ou bien il y a un truc dans ce bureau qui ne me convient pas et qui me plonge dans cet état de torpeur ? Tous les jours au bureau ? Vers 14h30 ?

Non, pas possible. Ca ne peut pas être que moi.
Déjà, toi qui est entrain de lire cet article, ça prouve que nous sommes au moins deux à avoir le problème.

Et si j’en juge par les dizaines de personnes qui lisent cet article tous les jours, on est bien plus que deux à être pris d’un coup de sommeil, tous les jours , au bureau, sur le coup de 14h30.

Mais pourquoi ?

Avez-vous bien dormi cette nuit ?

Moi oui, j’ai bien dormi.
Je dors assez bien, j’ai un bon sommeil, j’ai un bon lit.
Je ne souffre pas de troubles du sommeil, je me couche vers 23h00, je m’endors dans les 15 minutes, je me réveille vers 06H00. Ca me fait 7 heures de sommeil, à l’aise.

Il me semble que c’est suffisant pour ne pas piquer du nez vers 14H30 mais il se trouve qu’entre 14h00 et 16H00, il survient un phénomène physiologique comparable mais de plus faible importance, à celui qui a lieu en fin de soirée: la température du corps baisse un peu et, une petite glande située dans le cerveau commence à produire de la mélatonine (hormone du sommeil mais aussi somnifère naturel). Il s’agit en somme du signal que notre organisme nous transmet pour nous faire savoir qu’il est temps d’aller dormir.

Est-ce que ça explique ce coup de barre quotidien au bureau ? Oui j’insiste: au bureau.
Parce que cette soudaine envie de dormir a commencé à m’inquiéter et en y prêtant attention, j’ai pû remarquer que le samedi ou le dimanche, ça n’arrive jamais.
Et ça m’a permis d’écarter une maladie ou un soucis de santé qui serait à l’origine de ces coups de fatigue chroniques.

Avez-vous bien mangé ce matin ?

Aha! Voilà un fil qui mérite d’être tiré pour trouver une explication sur ces coups de fatigue inopinés: l’alimentation…

Et l’alimentation, c’est un sujet que je trouve difficile à aborder parce qu’entre lipides, glucides, taux de sucre dans le sang, hydrates de carbones et patati et patata, je trouve ça un peu compliqué et trop théorique.

Donc, pour expliquer simplement comment l’alimentation est responsable de mon coup de sommeil de 14h30, dans un 1er temps, je vais me limiter à parler de bonne nourriture et de mauvaise nourriture.
En précisant que la bonne nourriture, ce sont les aliments que l’organisme accepte bien et mauvaise nourriture ce sont les aliments avec lesquels l’organisme doit se battre pour les assimiler.

Si mon petit déjeuner se compose de mauvaise nourriture, et qu’à midi je mange un sandwich (donc du pain) ou des pâtes, ou une choucroute, je mets mon organisme en difficulté.
Je lui donne des aliments qui, au lieu de me procurer de l’énergie, vont ralentir mon métabolisme et utiliser l’énergie qu’il me reste pour assimiler, digérer ces aliments au lieu de me donner la force et l’énergie dont j’ai besoin pour exécuter mes tâche quotidiennes.

On n’est pas beaucoup à manger une choucroute sur le temps de midi, mais un sandwich ou un cornet de pates…?

Pour me débarrasser de cette mauvaise nourriture, ou plus exactement pour aider mon estomac en s’en débarrasser juste après l’avoir ingérée, il faudrait que je brûle des calories.
Brûler des calories, ça donnerait un bon coup de pouce à mon estomac et ça lui éviterait de me pomper toute mon énergie au point de me plonger dans cette torpeur au bureau, en début d’après-midi.

Et au lieu de bruler des calories en allant me balader sur le temps de midi, qu’est-ce que je fais ? Je reste assis.
Et s’il y a quelque chose qui n’est pas bon pour la santé, c’est de rester assis.

Même si j’ai mangé ailleurs qu’à mon bureau, si je reviens m’asseoir à mon bureau après avoir mangé de la mauvaise nourriture, c’est foutu.

Si vraiment je veux manger du pain, l’idéal pour le rendre moins nuisible à ma santé serait de le manger en me baladant.

Si vraiment je veux manger du pain à midi, l’idéal pour le rendre moins nuisible à ma santé serait de manger du pain complet, et de le manger en me baladant.

Si vraiment je veux manger du pain, l’idéal pour le rendre moins nuisible à ma santé serait de le manger en me baladant.

L’importance du petit déjeuner

Nous sermonnons nos enfants en les suppliant de comprendre que c’est dans leur intérêt de prendre un bon petit déjeuner le matin, que le petit-dej, c’est le repas le plus important de la journée mais nous, les adultes: que mangeons-nous le matin, avant de quitter la maison ?

Pour éviter le coup de barre de début d’après-midi, il faut se prendre un petit déjeuner de qualité.

Pour bien faire, un homme adulte devrait avaler 500 calories le matin, et une femme entre 300 & 400 calories.

Une tasse de café en vitesse et une viennoiserie ou autre sucrerie en guise de petit déjeuner, ça ne va pas le faire.

Optez plutôt pour:

  • Une tasse de céréales avec du lait écrémé
  • Des oeufs et un toast
  • Un toast et du fromage maigre
  • Une banane
céréales & fruits au petit déjeuner

Céréales & fruits au petit déjeuner

oeufs brouillés au petit déjeuner

Oeufs brouillés et pain complet au petit déjeuner


Ps: Voilà à quoi je fais allusion quand je parle de bonne nourriture

Pour avoir assez d’énergie pour la journée, il faut des hydrates de carbone dès le matin.
Les muscles et le cerveau apprécient et fonctionnent encore mieux en ajoutant des protéines au menu.

Des hydrates de carbone et des protéines au petit déjeuner, c’est la meilleure façon de passer une bonne journée.

Mais ce n’est pas une raison pour sous-estimer le repas de midi: ce n’est pas parce que l’on a pas faim ou que l’on fait régime ou qu’on a pris un bon petit déjeuner qu’il faut se contenter d’une petite salade à midi.

C’est une grosse erreur de se contenter d’une salade et de quelques légumes en guise de repas: il n’y a pas de protéines et il y a beaucoup de chances d’être affamé dans le courant de l’après-midi et d’aller rôder du côté du distributeur de friandises.
Vous pouvez manger une salade, mais il faut des protéines donc votre salade doit contenir de l’oeuf, de la volaille (filet de dinde ou de poulet), des haricots,…

Autres trucs pour remonter le niveau d’énergie

Si vous n’avez pas suivi ces conseils et que vous vous chopez un coup de fatigue l’après-midi au bureau, il faut vous débrouiller pour:

1. Bouger, faire monter votre fréquence cardiaque d’un cran: un petit tour par les escaliers ou quelques pas rapides à l’extérieur du bureau contribueront à vous remettre sur les rails

2. Boire de l’eau, beaucoup d’eau.

3. Si vous devez absolument manger quelque chose, trouvez une banane ou un fruit, des noix, une barre de céréale plutôt qu’une friandise au chocolat.

machine à friandises

Apprenez à connaitre les aliments qui se trouvent dans le distributeur de friandises: certains contiennent peut-etre des hydrates de carbone et ce sont ceux-là que vous devez consommer.

Conclusion

Si vous ne souffrez pas de troubles du sommeil et que vous dormez correctement la nuit, le coup de pompe du début d’après-midi au bureau, c’est essentiellement un problème d’alimentation et vous savez maintenant ce qu’il vous reste à faire pour l’éviter.