Chirurgie du dos





La chirurgie du dos est un choix à bien évaluer: Les médecins ne décident en général d’opérer que lorsque la hernie entraine un risque de paralysie.
Une opération au niveau de la colonne vertébrale n’est jamais anodine. Même si l’opération en elle-même n’est pas nécessairement très lourde dans le cas d’une hernie discale, il y a toujours une possibilité de créer un nouveau problème en résolvant le premier. Il se peut en effet qu’il y ait une infection (fibrose) qui finalement n’empêche pas la douleur de continuer après la chirurgie, même si dans ce cas-ci, la douleur sera différente.

Et le problème, c’est que la fibrose, ça ne s’opère pas…
De plus, une chirurgie ne donne aucune garantie de guérison complète même si dans la plupart des cas, la douleur au niveau du nerf sciatique elle, au moins, disparait tout de suite après l’opération.

Comme je l’ai souvent entendu dire, après une chirugie au niveau de la colonne vertébrale, plus rien n’est comme avant, même si bien sûr il existe aussi des cas d’opérations qui se sont bien déroulées et avec d’excellents résultats.
Il s’agit finalement de faire le bon choix entre le chemin le plus court (la chirurgie) et le chemin le plus long, (kiné, exercises, patience, marche et repos).
Dans ma décision d’éviter la chirurgie, il y avait aussi le fait que j’ai pû me permettre de rester 6 mois sans travailler, ce qui pour d’autres personne peut représenter un problème facile à comprendre.





Après coup, je suis heureux d’avoir pû guérir par mes propres moyens. Non seulement parceque j’ai évité la chirurgie, mais aussi parceque c’était ma décision. Une décision mûrement réfléchie et non pas dictée par le désespoir de me retrouver invalide à vie.
Six mois après ma 1ère visite chez l’orthopédiste, je sais que mon dos est encore fragile, je fais attention, je continue à faire mes exercises, j’ai même arrêté de fumer, mais j’ai vraiment l’impression de revivre.