Pour traiter une sciatique, on préconise en général un traitement conservateur basé sur la prise d’anti-inflammatoires / anti-douleurs & kiné.
L’opération chirurgicale n’est envisagée que dans le cas relativement rare où la sciatique risque d’entrainer une paralysie de la jambe atteinte, ou, dans le cas où la sciatique provoque une douleur insupportable et les médicaments sont inefficaces.

Sciatique: que faire ?

Le traitement conservateur consiste à la prise de médicament anti-douleur, anti-inflammatoire, paracétamol (dafalgan) ou ibuprofen.
3 dafalgans forté par jour suffisent à soulager la sciatique dans la plupart des cas.
3 Ibuprofen (sur ordonnance) ou nurofen (sans ordonnance) si les dafalgans ne font pas d’effets.

Si l’Ibuprofen ne fait pas d’effet non plus après 2 ou 3 jours de traitement, il faut s’inquiéter et en faire part au médecin pour le tenir au courant et éventuellement recevoir des médicaments plus forts ou éventuellement une prescription pour injection de cortisone.

Personnellement, je ne suis pas trop amateur des médicaments mais quand il faut, il faut.

La sciatique: traitement en image

Traitement sciatique: repos & kiné

S’il le juge nécessaire, le médecin peut prescrire des séances de kiné pour apprendre quels sont les mouvements à faire et à ne pas faire pour soigner la sciatique et eviter de se faire encore plus mal au dos. Et pour éviter au patient de rester immobile trop souvent.

L’immobilité est la plus grande ennemie du mal de dos et de la sciatique !

Au delà du traitement conservateur préconisé par le corps médical, une série d’exercices, d’étirements, de méthodes et de thérapies alternatives ont vu le jour, toutes destinées à régler des problèmes que la médecine traditionnelle ne règle pas.
Ces exercices, étirements et thérapies alternatives sont accessibles à tous grâce à Youtube et fonctionnent avec plus ou moins de bonheur: à tester avec prudence et sans jamais forcer.

Y a-t-il des remèdes naturels pour soigner la sciatique ?

Il existe 36 moyens de traiter une sciatique à l’aide de remèdes naturels. De l’argile verte à l’harpagophytum en passant par toutes les plantes qui possèdent des propriétés anti-inflammatoires, les massages aux huiles essentielles, ou encore l’homéopathie et mésothérapie, il s’agit vraiment d’une appréciation personnelle et je dois avouer que je ne suis pas assez convaincu pour m’étendre sur ce sujet, mais tout témoignage sur le sujet est bienvenu.

A propos du traitement de la sciatique Sur Wikipedia (extraits)…

  • Les massages et autres pratiques (chiropraxie, tractions, ostéopathie…) sont d’une efficacité discutable
  • L’administration d’antalgiques (médicaments antidouleurs) ou d’anti-inflammatoires non stéroïdiens ne fait pas mieux que minorer momentanément les symptômes douloureux.
  • L’injection de corticoïdes dans le canal lombaire (infiltration épidurale) semble avoir un effet bénéfique même s’il reste controversé.

Source: Wikipedia Lombosciatique: Traitement médicamenteux et non-médicamenteux

Traitement de sciatique par hernie discale VS traitement sciatique syndrome du piriforme: qu’est-ce qui change?

Dans les deux cas on adopte le traitement conservateur décrit plus haut. Dans le cas d’une sciatique par hernie discale, la prise d’anti-inflammatoires sera prolongée, étant donné qu’il faut arriver à faire en sorte que la pression sur le nerf sciatique diminue.
Le type d’exercices & étirements à effectuer doit tenir compte de la hernie discale et doit pouvoir permettre à celle-ci de se résorber. (ex: exercices McKenzie).

Le traitement chirurgical est une option à partir du moment où la hernie discale constitue un handicap ou évolue de manière négative.

Dans le cas d’une sciatique causée par un syndrome du piriforme, le traitement passe par des exercices qui visent à décoincer le nerf sciatique, avec une prise d’anti-inlammatoires plus modérée.