9 conseils pour arrêter de fumer. Facilement et définitivement.

Vous souhaitez arrêter de fumer mais vous manquez de confiance et vous ne pensez pas y arriver ou vous pensez qu’il faut absolument dépenser de l’argent (patch, cigarette électronique, hypnose, laser, etc pour avoir plus de chance de réussir à arrêter de fumer définitivement?

Eh bien c’est faux!

Dans cet article je vous livre mes conseils, les trucs et astuces qui m’ont permis de réussir à arrêter de fumer définitivement et beaucoup plus facilement que ce que je n’avais imaginé.

Arrêter de fumer – Simple envie ou réel besoin?

En ce qui me concerne, je n’ai pas réussi à arrêter du 1er coup et c’est normal. Il y a un déclic qui doit se faire dans notre esprit et ce déclic va permettre de transformer notre désir d’arrêter de fumer définitivement en volonté d’arrêter de fumer définitivement

Donc, on ne va pas juste avoir envie d’arrêter de fumer on va vouloir arrêter de fumer, on va vouloir se libérer de l’habitude à la cigarette.

  • On ne va pas juste avoir envie mais on va avoir la volonté de se libérer de la dépendance au tabac
  • On ne va pas juste avoir envie mais on va avoir la volonté de se débarrasser de l’odeur, de la fumée, de la fatigue, des réveils pas difficile 
  • On ne vas pas juste avoir envie mais on va vouloir avoir une vie plus saine, pour nous et pour les autres

Ce déclic va faire en sorte qu’on ne va plus juste avoir envie d’arrêter de fumer définitivement: on va avoir besoin d’arrêter de fumer définitivement.

C’est compliqué d’arrêter de fumer quand on en a juste envie mais quand on en ressens le besoin…ça devient beaucoup plus simple

J’ai arrêté de fumer en 2006

J’avais 40 ans et je fumais depuis l’âge de 19 ans. J’ai commencé tard par rapport à la moyenne à l’époque mais je me suis « rattrapé »… je suis vite devenu un gros fumeur, j’ai très vite franchi le cap du paquet jour et je fumais régulièrement 2 paquets par jour voire 3 , les jours de sorties

J’ai arrêté de fumer parce que en 2005 j’ai commencé à avoir des problèmes de dos assez préoccupants, j’étais mal en point, mobilité réduite enfin bref il m’a semblé judicieux de faire ce qui était en mon pouvoir pour regagner un peu de qualité de vie et arrêter de fumer est devenu une nécessité, une évidence.

Selon l’OMS, Le tabac tue jusqu’à la moitié de ceux qui en consomment.

Source who.int

Ma 1ère tentative d’arrêter de fumer s’est soldée par un échec et c’est pour ça que j’écris cet article.

Pour réussir à arrêter de fumer sans trop de difficultés et de manière définitive, il faut un plan, une stratégie, sans quoi on est se met dans une situation de fragilité psychologique qui fait que…finalement on a très peu de chance de réussir.
On va craquer, si on ne s’est pas préparé une nouvelle façon d’aborder la vie.

Parce que c’est de bien de ça qu’il s’agit n’est-ce pas? Arrêter de fumer, psychologiquement, x’est un peu comme sortir de prison et commencer une nouvelle vie.

Arrêter de fumer: le Pour et le Contre

Je ne vais pas vous faire la liste des bienfaits de l’arrêt du tabac sur la santé mais j’ai une vidéo sur la thème, que je vous encourage à visionner si vous cherchez des motivations supplémentaires à juste « c’est bon pour la santé« .

Je ne vais pas non plus vous expliquer qu’il faut mettre d’un côté les avantages et les inconvénients de fumer (ça coute cher, ça sent mauvais etc) simplement parce que d’abord, des avantages, ben il n’y en a pas.

Et ensuite, si vous vous posez cette question, c’est que vous n’êtes pas encore prêt à arrêter de fumer (donc allez-voir la vidéo, réfléchissez un peu et puis revenez lire mes conseils, trucs et astuces pour réussir facilement.

Conseil #1 – Croyez en vous et recommencez

J’ai du m’y reprendre à plusieurs reprises avant d’y arriver et c’est pour ça que mon tout premier conseil c’est de vous dire: vous essayez d’arrêter de fumer et vous craquez?

Ce n’est pas grave. Ce n’est vraiment pas grave. C’est important d’avoir essayé et c’est relativement improbable de réussir à arrêter de fumer définitivement à la première tentative.

Selon le Dailymail, une 30aine de tentatives sont nécessaires en moyenne, avant de réussir à arrêter de fumer définitivement.

Il ne peut donc pas être question, dans votre esprit, de sentiment de culpabilité, d’échec, de faiblesse, de ne pas être assez fort(e) pour y arriver. 

Pour gagner du temps et diminuer le nombre de tentatives (et le nombres d’échecs), une bonne tactique consiste à adopter une stratégie qui vous aidera à y arriver et de mettre sur papier les situations susceptibles de vous faire craquer afin de les prévoir et de les éviter.

Conseil #2 – Vous arrêtez de fumer? Prenez des congés

Quand on arrête de fumer, la dernière chose dont on a besoin c’est de se retrouver dans des situations de stress et de conflit ou même des situations où on est tellement pris par son boulot qu’on est tenté d’en griller une à la première occasion.

Du réveil au trajet, sur une journée de boulot, il y a une infinité de contrariétés, de moments  désagréables à affronter qui sont autant d’occasions d’allumer une cigarette.

En arrêtant de fumer, vous allez vous mettre en situation de fragilité par rapport à la manière dont vous gérez ces moments de stress dans la vie de tous les jours.

Evitez-les pour mettre les chances de réussite de votre côté.

Conseil #3 – Organisez votre arrêt du tabac

Avant le jour J, établissez un plan d’action, une liste de distractions, de choses à faire,  pour chasser l’envie de fumer lorsque celle-ci se fera ressentir:

  • Exercice physique
  • Musique relaxante
  • Méditation
  • Yoga

Si vous portez votre attention sur quelque chose de précis, vous vous concentrez sur ce que vous êtes en train de faire, l’envie de fumer va disparaître en quelques secondes sans faire d’effort.

Arrêter de fumer, comment ça marche?

Le 1er jour, votre 1ère cigarette du matin, vous ne l’allumez pas et comme vous avez prévu cette situation, au lieu de rester assis sans rien faire à regarder votre tasse de café et à à vous battre contre l’envie de fumer, vous allez vous concentrer sur quelque chose de concret et l’envie de fumer va s’estomper sans que vous ne vous en rendiez compte.

Mais elle va revenir…

Si vous êtes parti courir,  vous allez sûrement y penser pendant que vous courez, mais vous n’aurez pas vraiment envie de fumer , vous êtes tranquille pour au moins une heure avant que l’envie de fumer ne se fasse ressentir.

Méditez en marchant

Si vous êtes parti marcher…aaaaah la marche….à part tous les bienfaits… c’est un super truc pour méditer!

  • Pour prendre conscience de la décision que vous avez prise d’arrêter de fumer 
  • Pour prendre conscience de l’impact que votre décision ça va avoir sur votre vie
  • Pour prendre conscience du fait que…vous n’avez pas encore fumé ce matin et bien ce n’est pas si dur, c’est tout à fait possible de rester sans fumer pendant une heure ou deux et sans ressentir le besoin de se taper la tête contre un arbre 😉

Quand vous allez rentrer, ça ne va pas tarder vous allez avoir de nouveau envie de fumer et il faudra vous concentrer sur autre chose. Bricolez, jardinez, décorez, prenez votre téléphone et regardez des reels sur Instagram, Facebook ou des shorts sur Youtube

Et vous allez voir qu’au bout d’un moment, vous allez vous rendre compte que vous avez carrément oublié de fumer!

L’envie de fumer va continuer à revenir, le premier jour assez souvent et physiquement vous risquez d’avoir une sensation de manque mais déjà en fin de journée, l’envie de fumer va commencer à se faire moins forte. Les jours suivants, elle va continuer à venir vous titiller mais de moins en moins souvent, pendant moins longtemps et vous aurez de plus en plus facile à l’ignorer.

Vous ne vous en êtes pas encore rendu compte mais c’est en allant marcher ce matin que vous avez en fait arrêté de fumer.

Conseil #4 – Notez vos actions, mesurez vos progrès

A défaut de smartphone, à l’époque, je notais dans un carnet, les heures auxquelles j’avais envie de fumer, l’action que j’entreprenais pour chasser l’envie de fumer et l’efficacité de cette action: est-ce que le fait de faire une chose ou l’autre était plus ou moins efficace pour chasser l’envie de fumer?

J’arrête de fumer – Jour J

Relevé quotidien des moments auxquels on doit faire face à l'envie de fumer, action entreprise pour chasser l'envie de fumer et efficacité de l'action

J’arrête de fumer – J+1

Cet exercice à le mérite de vous faire prendre conscience du temps qui sépare deux envies de fumer et vous allez vite remarquer que d’une part le temps entre deux envies de fumer s’allonge au fil des jours et ensuite que les actions entreprises pour chasser ces envies sont de plus en plus efficaces.

Ça va renforcer votre motivation et votre confiance en vous.

Ça va vous prouver que vous êtes tout à fait capable d’arrêter de fumer sans rechuter et que c’est beaucoup moins compliqué que ce que vous ne pensiez.

arreter de fumer j+1
Déjà au deuxième jour, on se rend compte que les envie de fumer s’espacent de plus en plus et qu’elle deviennent de plus en plus faciles à chasser.

A J+2, on se félicite de notre décision d’arrêter de fumer. On sent qu’on est sur la bonne voie et que d’ici quelques jours, on sera parfaitement capables de reprendre le boulot sans pour autant recommencer à fumer

J’arrête de fumer – J+2

Arrêter de fumer J+2: ça commence à devenir de plus en plus facile
Arrêter de fumer J+2: ça commence à devenir de plus en plus facile

Conseil #5 – Evitez les fumeurs invétérés et les endroits où on fume

Il y a sûrement dans votre entourage des fumeurs invétérés qu’il faudra soigneusement éviter.
Je n’ai absolument aucun problème avec les fumeurs (j’ai été gros fumeur moi-même pendant des années), mais les gens qui fument et qui dénigrent ceux qui essaient d’arrêter…il faut les zapper.

Bien souvent, ils sont justes jaloux de votre volonté et de votre capacité à pouvoir y arriver et de leur manque de volonté à eux.
C’est une situation temporaire, vous pourrez revoir tout le monde quand vous aurez arrêté définitivement.

Conseil #6 – Félicitez-vous à tout moment

Mettez en valeur le côté positif et important de l’exploit que vous êtes entrain d’accomplir et prenez conscience à chaque instants des bénéfices que vous en retirez, pratiquement dès l’instant où vous n’allumez pas la prochaine cigarette.

Arrêtez de fumer, ce n’est pas un geste anodin. 

C’est moins compliqué qu’on ne le pense mais ce n’est pas quelque chose de simple.

Quand vous n’aurez plus touché une cigarette depuis 3 jours, félicitez-vous de ce pari que vous avez décidé de tenter et rendez-vous compte à quel point finalement, c’est facile par rapport à la montagne que vous vous en étiez fait.

Prenez conscience de comme c’est génial de se réveiller quand on n’a pas fumé un paquet la veille, quand il n’y a plus de cendrier froid, quand ni la maison, ni les vêtements ne sentent le tabac froid.

Rendez-vous compte tous les jours de l’attitude des gens envers vous: vous ne sentez plus le tabac froid (vous ne le sentiez pas avant, mais les autres oui: ils sont juste polis).

Ca va être à votre tour maintenant, de vous tenir discrètement à distance des gens qui sentent la cigarette.

Et rendez-vous compte, à tout moment de ce que vous perdez en arrêtant de fumer: rien! nada! nothing!

Rappelez-vous de vos motivations à arrêter de fumer

Faites une liste et tapissez les murs de la cuisine ou le frigo ou n’importe quel autre endroit où vous êtes souvent, des raisons qui vous ont motivé à cesser de fumer.
N’hésitez pas à y ajouter une photo de vos enfants ou des personnes que vous aimez, ou d’un évènement au cours duquel vous auriez pris la décision d’arrêter.

Conseil #7 – Gare à l’alcool & à la caféine

Voici deux substances qui s’entendent comme larrons en foire avec la cigarette. Limitez la consommation de café à un ou deux par jour.
L’alcool est probablement votre pire ennemi: en plus d’inciter à allumer cigarette sur cigarette, l’alcool est un briseur de volonté qui n’a pas son pareil pour mener à l’échec toute tentative de sevrage tabagique.
Ne vous inquiétez pas, vous pourrez vite vous remettre à table et boire autant de vin que vous voudrez quand vous aurez arrêté, mais d’ici-là, évitez absolument la moindre goutte d’alcool.

Conseil #8 – Gare au stress & à la mauvaise humeur

Il est important de garder à l’esprit qu’en période de sevrage tabagique l’envie de fumer, ça peut revenir sans crier gare: c’est ancré en nous lorsqu’on est fumeur: à la moindre contrariété, on allume une cloppe (comme si ça allait régler le problème).
Soyez vigilant, prévoyez ces situations: au boulot, en famille, les enfants, … ce sont des situations auxquelles vous ne pourrez pas vous soustraire: choisissez un moment propice (la veille d’une semaine de congé par exemple) pour commencer à arrêter de fumer.

Conseil #9 – Arrête de fumer c’est votre secret

Arrêter de fumer
Inutile de vous mettre la pression an allant dire à tout le monde que vous avez décidé d’arrêter de fumer: gardez ça pour vous tant que faire ce peut.

Vous n’avez pas besoin qu’on vienne vous provoquer en permanence sur le fait que vous êtes capable d’y arriver ou pas.

Evitez les invitations à des évènements à risques ou soirées trop arrosées: tous vos efforts risquent de partir en fumée et il faudra tout recommencer: le temps de retrouver la motivation, 6 mois auront passé: 6 mois de perdus.
Prétextez que vous avez prévu autre chose, plutôt que de dire « non, j’arrête de fumer, c’est trop risqué pour moi d’y aller ».
Gardez la vérité pour vos proches et pour ceux qui supportent votre décision.

Souvenez-vous: l’envie de fumer, ça passe vite, et ça revient de moins en moins souvent.
Jusqu’au jour où l’envie de fumer ne revient plus.

Les commentaires sont fermés.