Huile de Krill: usage, effets secondaires et contre-indications

krill





L’huile de krill est de l’huile constituée à base d’un petit crustacé des eaux froides que l’on retrouve en Arctique et dans le nord de l’océan Atlantique: le krill.
Krill signifie littéralement nourriture de baleines en norvégien.
L’huile de krill est conditionnée sous forme de capsules ou de gélules et vendue en complément alimentaire pour ses bienfaits sur notre santé et en particulier pour ses vertus thérapeutiques au niveau des maladies cardio-vasculaires, du mauvais cholestérol, du cancer, de l’arthrose et des problèmes articulaires,
L’huile de krill est également consommée pour soulager la douleur en cas de règles douloureuses.

A l’instar de l’huile de poisson, c’est la bonne quantité d’acides gras oméga 3 et l’excellent rapport  oméga 3  – oméga 6 – oméga 9 que l’on retrouve dans l’huile de krill qui en rend les effets si bénéfiques pour la santé.
Le krill vivant dans les mers froides, l’huile de krill est réputée pour être moins susceptible de contenir du mercure, moins présent dans ces régions et c’est une des raisons pour lesquelles l’huile de krill est préférée à l’huile de poisson classique (même si celle-ci est purifiée lors de la production).

krillL’efficacité de l’huile de krill à grande échelle reste encore à prouver mais certaines études démontrent que la consommation quotidienne (250 mg) de certaines huiles de krill (Neptune & Bioresources) aide à diminuer le mauvais cholestérol et soulagent les règles douloureuses ainsi que les douleurs articulaires dûes au vieillissement ou à  l’arthrose.

Pour d’autres cas comme le traitement de la dépression, le traitement des  maladies cardio-vasculaires, le traitement du cancer ou autres, i n’existe pas encore assez de chiffres convaincants et  l’efficacité de l’huile de krill reste encore à démontrer.

Les effets secondaires de l’huile de krill

La consommation d’huile de krill n’est pas considérée comme dangereuse pour les être humains adultes, tant qu’elle est limitée à une période de temps de maximum 3 mois.
Mais tout comme l’huile de poisson,  l’huile de krill est susceptible d’entrainer certains effets secondaires tels que: goût de poisson, mauvaise haleine, nausées, brûlures d’estomac,  diarrhée.

L’huile de krill: contre-indications

L’huile de krill est déconseillée aux femmes enceintes, aux femmes qui allaitent ainsi qu’aux personnes allergiques au poisson.
Enfin, la consommation d’huile de krill est fortement déconseillée en cas de prise de médicaments anticoagulants: les médicaments anticoagulants fluidifient le sang et la prise concomitante d’huile  de krill (elle-même anticoagulante) augmente le risque de saignements.