» Douleur » Covid-19 et mal de dos

Covid-19 et mal de dos

Covid 19 et mal de dos

Covid et mal de dos ont un lien étroit, même si on ne retrouve pas le mal de dos dans la liste des symptômes du Covid, même si l’on est contaminé mais asymptomatique et paradoxalement, même si on est testé négatif au Coronavirus.

Mal de dos et test Covid positif avec symptômes

Douleurs musculaires et articulaires font partie de la liste des symptômes du Covid-19.
Lorsque la cause du mal de dos n’est pas d’ordre neurologique (comme dans le cas d’une hernie discale) et que les douleurs dorsales surviennent sur quelques jours de temps, celles-ci sont systématiquement provoquées par de l’inflammation au niveau d’un ou plusieurs muscles et articulations situés à proximité de la colonne vertébrale.

L’intensité de la douleur varie d’une personne à l’autre en fonction de l’âge, de la musculature de l’hygiène de vie et de son état de santé en général mais de manière globale on peut qualifier cette douleur de “relativement” supportable : les douleurs musculaires et articulaires sont des douleurs dont l’intensité varie peu par rapport à la douleur aiguë qui peut être causée par une anomalie au niveau du système nerveux.

Il n’en reste pas moins que les douleurs musculaires et articulaires sont des douleurs permanentes, difficiles à localiser avec précision et entraînent fatigue, difficulté et manque de motivation à bouger, ce qui ne fait que compliquer les choses.

On ne le répétera jamais assez: le manque d'exercice physique est l'une des causes principales du mal de dos et le fait de rester sans bouger pendant une période prolongée peut plonger un individu dans un cercle vicieux dont il aura beaucoup de mal à sortir par la suite.

Mal de dos et test Covid négatif (ou positif mais asymptomatique)

Le mal de dos peut s’insinuer chez les personnes qui sont négatives au test Covid ou positives mais asymptomatiques pour la raison citée ci-dessus.

Le confinement, le télétravail 5 jours par semaines, la peur de sortir sont autant de raisons de réduire nos habitudes de vie et de restreindre nos déplacements et par conséquent notre activité physique.

Quand on pense aux restrictions qui nous sont imposées, on râle parce qu’on a envie de retrouver ses amis, on envie de se prendre dans les bras et de s’embrasser, on a envie d’aller faire du shopping avec sa meilleure amie et quoi de plus légitime?

Mais on ne pense pas nécessairement aux conséquences de toutes ces restrictions sur notre corps et sur notre organisme.

Ca n’a l’air de rien parce d’habitude on n’y fait pas vraiment attention mais:

  • entre aller au bureau à pieds ou en transport en commun ou rester chez soi,
  • entre sortir avec les collègues à l’heure du déjeuner ou rester chez soi,
  • entre aller chercher les enfants à l’école ou rester chez soi,
  • entre faire les magasins toute la journée ou rester chez soi,
  • entre aller à une soirée chez des amis ou rester chez soi…

…il y a un monde de différence pour notre corps et pour notre esprit.

Notre corps devra se contenter de l'exercice physique que l'on voudra bien lui accorder et si celà n'est pas suffisant, soyez-en certain, il ne mettra pas longtemps à nous faire savoir qu'il n'est pas d'accord.

Inscription à la Newsletter

Main Menu