» Lifestyle » Alimentation » Maigrir en supprimant les glucides.

Maigrir en supprimant les glucides.

alimentation riche en glucides

Les glucides sont les constituants des aliments que l’organisme transforme en sucre.

Les aliments riches en glucides qui faisaient partie de mon régime alimentaire étaient le pain, les pâtes, le sucre, les pommes de terres,…cette liste est longue et je me limiterai à ceux-ci: tous le monde les connais et cela permet  de donner un peu de contexte à cet article.

Ca commence sur la balance...

Monter sur la balance la matin et se rendre compte qu’on a encore pris un peu de poids, c’est un truc très perturbant. Surtout quand on est persuadés que ces grammes, on les avais perdus.

J’ai toujours eu du mal à contrôler mon poids mais à partir de 50 ans, c’est devenu complètement impossible: plus moyen d’arrêter de grossir!
Et le matin, sur la balance, j’étais perplexe…comme devant une addition après un repas durant lequel on a pas arrêté de manger mais au moment de payer, on est prêt à jurer qu’on a jamais mangé tout ça

A celà est venu s’ajouter un second problème qui a sérieusement commencé à me pourrir l’existence: une fatigue systématique, qui me cassait une bonne partie de mes après-midi et d’autre symptômes alarmants tels que somnolence au bureau, mort de soif en pleine nuit au point de me réveiller pour boire.

Je me suis dit “Ca y est, c’est  le diabète” , ça m’a fait paniquer, et je me suis mis à la recherche d’une solution, en priant pour qu’il soit encore temps de rattraper la sauce.

Trop de glucides dans mon assiette 

Il est très vite apparu que les 3 problèmes avaient une origine commune: mon alimentation et c’est à ce niveau-là qu’il fallait intervenir pour diminuer voire éliminer les symptômes et problèmes décrits ci-dessus.

  1. Le réveil mort de soif en pleine nuit, c’était à cause d’un excès de sucre (et donc des glucides) dans mon alimentation: trop de sucré, trop de chocolat, trop de patisseries, trop de tout avec du sucre
  2. La somnolence inopinée et les coups de fatigue après les repas: trop de glucides dans mon assiette.
  3. Le surpoids, l’impossibilité de maigrir, c’était aussi trop de glucides dans mon assiette.

Et donc théoriquement, en diminuant ma consommation de glucides, je réglais les 3 problèmes.
C’est comme ça que je suis entré dans le monde merveilleux de l’alimentation faible en glucides et c’est ça que je veux partager avec vous.

Si vous vous reconnaissez un peu ou beaucoup dans ce que qui écrit ci-dessus, lisez ce qui suit, parce que, limiter ma consommation de glucides, ça a changé ma vie dans les même proportions que lorsque j’ai arrêté de fumer.

Les glucides c’est du sucre et le sucre c’est du poison!

L’organisme fabrique lui-même la quantité de glucides dont il a besoin pour fonctionner. Tout ce qui vient en plus est stocké sous forme de gras et ce n’est pas du bon gras qui peut servir à fabriquer de l’énergie en cas de besoin: c‘est du mauvais gras, qui s’accumule autour du foie, des intestins et qui ne sert à rien, sinon à détériorer le fonctionnement des organes vitaux autour desquels il s’accumule.

Ce mauvais gras est aussi appelé graisse viscérale ou graisse abdominale. Et la graisse abdominale, c’est celle qui nous rend gros voire obèse. La graisse abdominale n’est pas utilisée par le foie pour fabriquer de l’énergie, ni brûlée en bougeant ou en faisant du sport. A chaque fois que l’on consomme des glucides (sucre), c’est à dire à chaque repas pour beaucoup de monde, on en rajoute une couche et la seule manière efficace, rapide et naturelle de perdre de la graisse abdominale, c’est de suivre un régime pauvre en glucides.

La graisse abdominale ne se trouve pas au même endroit chez l'homme que chez la femme. Chez l'homme, la graisse abdominale s'accumule au niveau de l'abdomen (le fameux ventre du buveur de bière). Chez la femme, la graisse abdominale se retrouve dans la partie basse de l'abdomen, les hanches (poignées d'amour), les fesses & les cuisses.

Enfin, du point de vue des conséquences sur la santé, la graisse abdominale est étroitement liée à une liste de maladies que personne n’a envie de s’entendre diagnostiquer:

  • Résistance à l’insuline – Obésité, diabète
  • Dysfonctionnement cardiaque
  • Hyperglycemie  -Taux de glycémie / sucre dans le sang élevé –  Diabète
  • Hyperlipidémie – Excès de lipides , triglycérides (graisses) dans le sang – Cholestérol
  • Maladie coronarienne
  • Apnée du sommeil
  • Diabète
  • Hypertension artérielle

Comment  perdre de la graisse abdominale ?

Perdre de la graisse abdominale permet de maigrir (puisqu’on perd du ventre) et de mettre les chances de rester en bonne santé de son côté.

Perdre du ventre c’est aussi gagner en qualité de vie: les problèmes au quotidien liés à l’excès de graisse abdominale sont nombreux et commencent bien avant de se retrouver chez le médecin pour soigner un problème de santé préoccupant: fatigue chronique, somnolence, manque d’énergie, difficulté à se concentrer, irritabilité, dépression, sont des symptômes  d’index glycémique élevé (trop de sucre dans le sang) et influencent négativement la qualité de vie.

Trop de sucre dans le sang

C’est ici que la boucle se referme: l’augmentation du taux de sucre dans le sang est la conséquence d’une alimentation trop riches en glucides.

Lorsqu’il y a trop de sucre dans le sang, la seule chose évidente à faire s’est d’éviter d’en rajouter à chaque repas et pour ça, il faut arrêter de consommer des aliments riches en glucides.

Le sucre dans le sang (ou glucose) est un sucre produit naturellement par l’organisme en fonction de la teneur en glucides des aliments que l’on consomme.
Si on mange un oeuf, aliment faible en glucides, l’organisme produit peu de glucose.
Si on mange un sandwich, aliment riche en glucides, l’organisme produit beaucoup de glucose.

Le glucose est la principale source d’énergie pour le corps et circule dans le sang pour atteindre les cellules. Pour fonctionner convenablement, le corps a besoin d’avoir la bonne dose de sucre dans le sang: ni trop peu, ni trop.
Si le dose de sucre dans le sang est trop élevé, on parle d’index glycémique élevé ou hyperglicémie.

Mais comment ça se fait que j’ai trop de sucre dans mon sang alors que je n’ai rien mangé de sucré ?

Parce que le sucre dans le sang est fabriqué à partir des glucides contenus dans les aliments que l’on a mangés et que souvent, ces aliments contiennent non seulement des glucides, mais aussi du sucre caché pour en améliorer le goût afin de vous en faire manger plus et de vous en vendre toujours plus. 

Le sucre est addictif et pour perdre du ventre et la graisse abdominale, il faut commencer par démonter ce mécanisme, puisque la seule solution efficace est d’arrêter de consommer des glucides, et donc du sucre.

Perdre du ventre en faisant du sport ? Hmmm...

On a toujours été persuadés que le bon truc pour maigrir, c’est de brûler plus de calories que l’on n’en consomme. Et pour brûler ces calories, on doit faire du sport.
On est tous allés s’acheter un équipement de fitness et prendre un abonnement dans une salle de sport avec la ferme intention d’au moins perdre quelques kilos, au mieux retrouver la ligne.

Parce qu’à moins de pratiquer un sport de haut niveau, on ne maigrit pas beaucoup en faisant du sport.
Au mieux on fabrique du muscle mais on ne maigrit pas.
Et si les bienfaits de la pratique d’un sport sont multiples, aucun d’entre eux ne se fait  vraiment ressentir au moment de monter sur la balance.
Mais alors pourquoi est-ce qu’on nous dit depuis toujours que pour maigrir il faut faire du sport ?

Tous les régimes (qui ne marchent jamais d’ailleurs) sont basés sur le principe que pour maigrir, il faut brûler plus de calories que l’on ne consomme et pour brûler de calories (selon ces régimes), il faut faire du sport et réduire l’apport calorique quotidien.
Ca arrange bien les médecins dont certains ne trouvent rien de plus intelligent à faire que de culpabiliser les personnes obèses ou en surpoids qui viennent consulter, en leur disant qu’ils mangent trop et ne bougent pas assez.

Et puis quand on ne sait pas, ça a du sens: je vais aller produire un gros effort physique et j’aurai une récompense à la clé: la perte de mes kilos de trop.

Jusqu’au moment où on finit par déchanter et pour cause: quand on fait un régime qui tient la route et que l’on fait du sport en même temps, sur 1 kg perdu, le sport n’y est pour quelque chose qu’à concurrence de 5%.

Donc, je passe au régime sans glucides et je perds du ventre ?

Si la solution est aussi simple, pourquoi n’en fait-on pas plus de bruit ? S’il suffit d’adopter une alimentation sans glucides pour maigrir et même pour traiter l’obésité ou diabète, pourquoi les organismes de santé publique ne font-ils pas de campagnes publicitaires afin d’informer les gens ? Après tout, c’est la sécurité social qui trinque et le bien-être des citoyens qui est en cause.

C’est vrai mais dans la société actuelle, tout est fait pour favoriser le secteur industriel et pas grand-chose n’est mis en place pour accommoder le consommateur. On peut s’estimer heureux d’avoir droit à l’information sur la composition du produit sur l’emballage de celui-ci, même si c’est souvent limite lisible.

Un régime sans glucides, celà veut dire que l’on peut consommer 20 gr de glucides par jour au maximum.

Rayon céréales

Et donc, plus personne ne va chez le boulanger (100gr de pain = 44gr de glucides!), les interminables rayons de céréales  dans les grandes surfaces sont vides, ainsi que les pâtes, les plats préparés, les chips et quitte à arrêter de consommer du poison, tous les rayons chocolat, sucreries, alcool, enfin bref: ce n’est pas réalisable.

Tout ce que la société de consommation à mis en place pour nous faire manger sans arrêt depuis l’avènement de la pub télé au début des années 70 serait effacé d’un coup d’éponge et les répercussions aux niveaux économiques & industriels sont difficiles à envisager.
Impossible.
Mieux vaut laisser le consommateur s’informer lui-même. Par la même occasion, on pourra lui vendre 36 régimes qui ne marchent jamais ou peut-être même une opération? La pose d’un anneau gastrique est parfois la solution choisie…plutôt que d’arrêter de consommer des glucides…

Les bienfaits d'un régime pauvre en glucides

Les bienfaits d'un régime pauvre en glucides vont bien au delà de la simple perte de poids. En plus de perdre du ventre avec un minimum d' efforts, le régime pauvre en glucide permet de réduire l'appétit et donc de moins manger, consommer moins de calories. Les régimes pauvres en glucides permettent de réduire le taux de glycémie, la tension artérielle et les triglycérides. Ils augmentent le bon cholestérol (HDL) et diminuent le mauvais cholestérol (LDL).

Perdre du ventre sans effort vous dites ?

Oui, sans effort. En tous cas si on compare les efforts qu’il faut produire en allant se torturer sur une machine de fitness pendant une heure pour perdre…rien du tout ou presque.
Maintenant si pour vous, vous priver de pâtes, de pain et de sucre c’est inconcevable…mais n’oubliez pas que ce n’est pas juste perdre du ventre: c’est avant tout une question de mieux vivre, et de vivre en bonne santé.

Sans effort aussi par rapport à un régime uniquement basé sur la diminution de la consommation de calories. Et ça ne marche même pas puisque comme on la vu tout au long de cet article, perdre du ventre ce n’est pas une question de rapport calories consommées / calories brûlées.

Oui mais quand-même…Plus de pâtes, plus de pain, plus de sucre ? On ne vit qu’une fois, merde!

C’est vrai!

Mais tant qu’à ne vivre qu’une fois, autant vivre dans les meilleures conditions possibles. Et c’est un bon vivant invétéré qui vous le dit.
Mais il faut savoir dire stop avant d’avoir la tête sur le billot et il y a vraiment une réflexion d’adulte à se faire: à quoi est-ce qu’on renonce en fait, lorsqu’on décide de ne plus consommer ni pâtes, ni pain, ni coca, ni biscuits ? 

  • On renonce aux pates, ou bien on renonce à avoir un gros ventre ?
  • On renonce au coca, ou bien on renonce à avoir 20kg, 30kg, 50kg de trop ?
  • On renonce aux buscuits ou bien on renonce à avoir  de l’arthrite ? Du reflux gastrique ? Des douleurs & de l’ inflammation chroniques ?
  • On se prive d’un bon repas ou bien on se prive d’apnée du sommeil ?
  • On se prive d’un bon repas ou des médicaments qu’on finit par devoir prendre parce qu’on a pas pu dire stop ?
  • On se prive d’un bon repas, ou bien de mourir 20 ans trop tôt ?  Ou de vivre comme un zombie à partir d’un certain âge ?
  • On se prive d’un bon repas ou bien on renonce à profiter de la vie, des enfants et des petits-enfants, parce qu’on est en mauvaise santé ?

Il y a des questions qui méritent d’être posées judicieusement

Livres info & recettes low carbs.

On serait surpris de voir tout ce qu’on peut se permettre de manger dans le cadre d’un régime pauvre en glucides.
Voici quelques livres pleins de délicieuses recettes pauvres en glucides, pour avoir un ventre plat, rester en bonne santé et aussi bien manger.