» Exercices mal de dos » Etirement des fessiers couché

Etirement des fessiers couché

étirement fessiers

Les fessiers sont les muscles les plus gros et les plus forts du corps humain
Il s’agit d’un groupe de muscles situés dans la fesse qui a pour fonction de stabiliser le bassin et d’assurer la mobilité des hanches et donc du bas du corps.

Des muscles fessiers en bon état de fonctionnement permettent d’effectuer toute une série de mouvement de la vie quotidienne sans forcer ou sans se faire mal.

Les muscles fessiers permettent entre autre de:

  • S’accroupir
  • Effectuer des torsions
  • Monter les escaliers
  • Courir
  • Maintenir une posture optimale en position assise.

Etirer les fessiers régulièrement permet d’améliorer les performances physiques (marcher, courir, sauter, cardio & fitness, tout devient plus facile.)

Etirer les fessiers régulièrement permet de se prémunir contre les blessures aux genoux, les blessures aux ischions, le mal de dos.

Etirement des fessiers en vidéo

Etirement des muscles fessiers, position de départ: couché au sol, jambes pliées.

  1. On ramène le mollet gauche sur le genou droit
  2. On attrape l’arrière de la cuisse droite avec les mains et on ramène le genou droit vers soi, jusqu’à ressentir l’étirement dans le muscle fessier gauche.
  3. On ne bloque surtout pas sa respiration, au contraire, on pense à respirer profondément.
  4. Cet étirement agit sur les différents muscles fessiers:
    Moyen, grand et petit fessier, ainsi que sur le muscle piriforme et sur l’ensemble des muscles de l’arrière des cuisses.
  5. On change de jambe après 30 secondes
  6. On inverse le mouvement: on plie la jambe gauche et on tire vers soi jusqu’à ressentir l’étirement dans les muscles à l’arrière de la cuisse.
  7. Inspirer profondément…
    Expirer doucement

Cet étirement est aussi connu sous le nom d’étirement du muscle piriforme
C’est probablement l’étirement le plus populaire et le plus efficace, pour soulager le nerf sciatique.

L’étirement du biceps fémoral à pour but de faciliter les mouvements de flexion du genou et l’extension de la hanche ainsi que la rotation latérale du tibia (et donc du genou).