» Nerf sciatique » Faut-il marcher avec une sciatique ?

Faut-il marcher avec une sciatique ?

sciatique marcher ou pas

Marcher avec une sciatique est parfois difficile ou douloureux, voire juste pas possible. Mais marcher est une des formes d’activité physique les plus efficaces dans le cadre d’un programme de réhabilitation physique, et l’une des plus simples à pratiquer.
Juste marcher ne suffira pas à guérir d’une sciatique mais c’est un grand pas vers la guérison, au sens propre comme au sens figuré.

Si la douleur le permet, marcher est une des meilleurs choses à faire en attendant que les choses ne se remettent en place.
Si la marche est difficile, il ne faut  pas forcer et il faut que votre médecin soit au courant. Il est possible que vous ne puissiez pas marcher parce que l’inflammation est trop importante auquel cas rassurez-vous ça va passer, mais il est aussi possible que ce soit la compression du nerf sciatique qui est trop importante, auquel cas, la situation est délicate et vous devez être pris en charge par un médecin spécialisé: neurochirurgien ou chirurgien orthopédiste.

Le fait de ne plus pouvoir marcher à cause d’une sciatique est un de symptômes que le chirurgien prendra en considération pour proposer une opération du canal lombaire étroit.

Cette intervention chirurgicale est très efficace et va rapidement soulager le patient, lui permettre de marcher sans douleur et de reprendre une vie normale.

Mis à part ces cas de sciatique aggravée qui sont sommes toute relativement rares, il est conseillé d’éviter de rester immobile et surtout pas assis.

La marche: une activité physique à part entière.

Les bienfaits de la marche sont souvent sous-estimés. La marche est un excellent moyen de favoriser la circulation sanguine vers les zones douloureuses du bas du dos, des fesses et des jambes. La marche a un faible impact sur les articulations, les muscles et les os et est dans la toute grande majorité des cas, une activité physique relativement confortable pour le patient souffrant de sciatique, de hernie discale lombaire ou de discopathie dégénérative.

Marcher procure un certain soulagement au niveau des zones douloureuse mais ne règlera pas le problème qui est la base de la sciatique et ne constitue pas un traitement en soi: qu’il s’agisse d’une hernie discale lombaire, d’un syndrome du muscle piriforme ou pour quelque autre raison que ce soit, la sciatique doit être diagnostiquée et traité de manière adéquate.

Astuces pour marcher avec une sciatique

  • Commencez doucement, ne marchez pas trop vite, ni trop loin: c’est un travail qui porte ses fruits sur la durée, par sur l’effort que l’on fournit.
  • Augmentez votre distance et durée de marche progressivement & sans forcer.
  • Marchez dans des endroits où vous vous sentez en sécurité (chemins de terre, parcs, centres commerciaux,…)
  • Marchez sur des surfaces lisses et plates (évitez les pavés ou les sentiers mal aménagés)
  • Utilisez de bonnes chaussures, pourvues de semelles comfortables.
  • Surveillez votre posture: pensez à rester droit à tout moment.
  • Gardez votre téléphone à portée, au cas où…
  • Restez hydratés
  • Avant d’aller marcher, mangez léger
  • Parlez-en avec votre kinésithérapeute ou votre médecin
bien marcher avec une sciatique

Pour bien marcher (avec ou sans sciatique), il faut faire attention à ne pas atterrir sur la pointe des pieds, mais bien sur le talon. Ensuite “on déroule” le pied bien à plat sur le sol et on prends appui sur toute la partie avant du pied, pas juste sur les orteils.

Sciatique: marcher en salle?

Si vous avez du mal à marcher mais que votre médecin vous a garanti qu’il n’y a pas de problème préoccupant (canal lombaire étroit), la solution peut être la salle de fitness et le tapis de marche. Mais attention: on peut vite être tenté de viser la performance plutôt que l’endurance et le tapis de marche ne doit pas se transformer en tapis de course.

Sciatique, marche ou repos ? Question de bon sens.

Marcher est une des meilleurs choses à faire lorsque l’on souffre de sciatique et que les symptômes préoccupants sont écartés. En plus de bouger, la marche a le mérite de vider l’esprit et permet de voir les choses sous un autre angle, souvent plus optimiste et ce n’est pas anodin, lorsque le problème s’éternise: la guérison, c’est aussi une question de mental.
On évitera toutefois de marcher si celà se révèle trop douloureux: on garde le repos pour mieux réessayer plus tard. mieux.

Cet article est également disponible en : Anglais