» Pathologies » Hernie discale lombaire: symptômes, causes & traitement

Hernie discale lombaire: symptômes, causes & traitement

Hernie discale lombaire

Hernie discale lombaire: expulsion (ou débordement) d’une partie d’un disque intervertébral lombaire hors de son emplacement habituel, avec pour conséquences fréquentes, une compression des racines nerveuses qui passent à cet endroit de la colonne vertébrale: c’est pour cette raison qu’une hernie discale entraine un mal de dos.

Le disque intervertébral est souvent représenté comme une espèce d’éponge séparant 2 vertèbres. Chaque vertèbre de la colonne vertébrale est séparée des autres par un disque intervertébral qui assure protection, souplesse et mobilité.
Lorsqu’un disque intervertébral est usé ou abîmé, il arrive souvent qu’une partie soit expulsée hors de son emplacement et aille provoquer une compression des racines nerveuses.
Cette compression entraine à son tour inflammation, douleur et / ou un engourdissement d’un membre inférieur (une jambe ou un pied).

En plus du mal de dos, une hernie discale provoque aussi une douleur dans la jambe et/ou dans la fesse bien connue sous le nom de sciatique, en référence au nerf sciatique compressé par la partie du disque herniée.

La vidéo ci-dessous illustre clairement le phénomène d’ hernie discale l5-S1 ainsi que la compression des racines nerveuses consécutive responsable des douleurs dans le dos, la jambe et les fesses.

Hernie discale lombaire: causes les plus fréquentes.

Une hernie discale est le plus souvent le résultat d’une usure progressive liée au vieillissement des disques intervertébraux (appelé aussi dégénérescence discale ou encore discopathie dégénérative.)

Avec l’âge, les disques intervertébraux perdent une partie de leur teneur en eau, se fragilisent et se déchirent plus facilement, suite à un mauvais mouvement par exemple.

Le surpoids, le style de vie, le métier et le tableau génétique sont des facteurs de risques importants.

Pour des raisons évidentes, le surpoids entraine une pression importante au niveau de la colonne vertébrale et un tassement des disques quasi-permanent.

Les personnes exerçant un métier pénible et difficile dont une grande partie consiste à déplacer et à porter des lourdes charges sont à risque pour des raisons identiques.
Les personnes qui travaillent en restant assises devant un ordinateur dans un siège de bureau mal adapté toute la journée peuvent vite avoir tendance à se tenir mal, pendant longtemps sont elles aussi à risque de développer une hernie discale lombaire.

La plupart des personnes atteintes ne peuvent pas déterminer la cause exacte de leur hernie discale. Parfois, en utilisant les muscles du dos au lieu des jambes et les muscles des cuisses pour soulever des objets lourds peut entrainer une hernie discale.
Une brusque torsion (mouvement de golf) ou se tourner en soulevant un objet peut aussi être la cause d’un disque hernié.
Quoiqu’il en soit, il s’agit rarement d’un événement traumatique, comme une chute ou un coup dans le dos.

Les symptômes de hernie discale lombaire et qui consulter ?

Les symptômes de hernie discale sont caractérisés par une douleur dans le dos (région lombaires) de plus en plus présente, qui ne disparait pas après quelques jours de repos et des anti-douleurs.
Ce phénomène est préoccupant et il convient de s’en inquiéter.

Autre symptôme de hernie discale lombaire:
sensations inhabituelles au niveau d’une jambe ou d’un pied (douleur, endormissement d’une partie de la jambe ou du pieds, picotements à un endroit de la jambe ou du pied, difficulté à marcher).
Il faut consulter un orthopédiste ou un neurochirurgien.

Il vous examinera et en fonction des symptômes que vous présentez, vous demandera de vous soumettre à un scanner ou une irm de la colonne lombaire. Cette image médicale montre avec précision la présence ou non d’une hernie discale lombaire.

Traitement de la hernie discale lombaire

Dans un premier temps, on préconise un traitement conservateur pour soigner une hernie discale lombaire.
Anti-douleurs, anti-inflammatoires, repos et séances de kiné viennent à bout de la majorité des cas d’hernies discale lombaires mais ça peut être long et il faut être patient.

Des infiltrations péridurales peuvent être pratiquées pour tenter d’apporter un soulagement à la douleur au dos mais le résultat n’est pas toujours à la hauteur des espérances.
Des rechutes peuvent également survenir sur le chemin de la guérison, notamment si on pense être guéri et que l’on tente de reprendre une vie normale trop tôt. La voiture, la position assise prolongée au bureau ou certains sports sont susceptibles de provoquer des récidives et de reporter la guérison, voire l’en empêcher.

Il faut rester lucide et optimiste: la dernière chose à faire dans le cas d’une hernie discale qui ne guérit pas assez vite, c’est de perdre espoir et déprimer.

Hernie discale l4-l5 ou l5-S1 ?

vertebres lombaires l5 s1L4-L5 et l5-S1 font références aux deux vertèbres entre lesquelles se trouve le disque hernié et à leur position dans la colonne vertébrale.
Les moins chanceux se verront diagnostiquer une double hernie discale: une en l4-L5 et une seconde en l5-S1.

Sur cette image, L4 est située juste au dessus de L5

Et si ça ne passe pas ?

Une hernie discale qui s’éternise peut rendre la vie très compliquée: la douleur au dos peut être intense et permanente, les anti-douleurs peuvent ne pas faire d’effet et cette situation n’est pas tenable au delà d’un certain laps de temps.
Si la hernie discale ne montre pas de signes d’amélioration après 6 semaines, il faut envisager l’opération chirurgicale.

Complications

Amas de nerf ressemblant à la queue de chevalLa moelle épinière ne se prolonge pas au-delà de la partie inférieure du canal rachidien. Juste au-dessous de la taille, la moelle épinière se sub-divise en un groupe de longues racines nerveuses dont l’aspect fait penser  à une queue de cheval.

Dans de rares cas, une hernie discale lombaire peut venir compresser l’ensemble de la queue de cheval. On parle alors de syndrome de la queue de cheval.

La chirurgie d’urgence est alors nécessaire pour éviter la faiblesse permanente ou la paralysie.

Une assistance médicale urgente est nécessaire si vous ressentez l’un des symptômes suivants:

  • Aggravation des symptômes, douleur, engourdissement ou une faiblesse qui augmentent au point de ne plus pouvoir effectuer les activités quotidiennes habituelles.
  • Dysfonctionnement de la vessie ou de l’intestin. Le syndrome de la queue de cheval peut entrainer l’incontinence ou difficultés à uriner, même avec une vessie pleine.
  • Perte de sensibilité progressive à l’intérieur des cuisses, l’arrière des jambes et la zone autour du rectum.

Voici un exercice destiné à soulager le mal de dos du à hernie discale lombaire.

Partager sur facebook
Partager sur twitter
Partager sur pinterest
Partager sur whatsapp
Partager sur email