» Nerf sciatique » La douleur de sciatique peut-elle changer de côté ?

La douleur de sciatique peut-elle changer de côté ?

La douleur de sciatique peut-elle changer de côté

La douleur de sciatique varie en fonction de plusieurs paramètres et peut tout à fait se faire ressentir dans la jambe droite (ou la fesse droite) un jour et dans la jambe gauche (ou la fesse gauche) le lendemain.

C’est typiquement le cas chez un sujet atteint d’une double hernie discale: L4-L5 et L5-SI pour citer le cas le plus courant. Pour peu que l’une des hernies soit en contact avec le nerf sciatique sur le côté gauche et la seconde hernie aille compresser le nerf sciatique sur le côté droit, la douleur de sciatique changera de côté ou, plus vraisemblablement, sera ressentie de manière plus importante tantôt d’un côté, tantôt de l’autre, pour de multiples raisons.

Le problème peut aussi survenir avec une seule hernie, si celle-ci est volumineuse et survient sur la partie centrale du disque intervertébral, plutôt que sur un des côtés, allant compresser le nerf sciatique de manière plus importante d’un côté ou de l’autre, en fonction de l’activité ou de la position du sujet à un moment donné.

La sciatique peut changer de côté en fonction du fait que

  • On est assis, debout ou couché.
  • On est couché d’un côté plutôt que de l’autre.
  • On a une jambe tendue et l’autre pas, (c’est souvent la jambe non tendue qui pose problème).
  • On marche ou on est au repos.
  • On a fait un effort physique (on a porté quelque chose d’un peu trop lourd, on a travaillé dans le jardin sans faire attention, etc) et l’un des 2 disques herniés a moins bien supporté l’effort que l’autre.
  • On a fait un exercice ou un étirement pour soulager la douleur qu’il ne fallait pas, ou bien on l’a mal fait et on a aggravé le problème plutôt que de régler…

La douleur de sciatique n’est pas une douleur stable: elle est susceptible de s’atténuer jusqu’à même ne plus être ressentie du tout mais ce sera probablement au dépend d’une douleur plus intense au niveau des lombaires, là ou le ou les disques intervertébraux sont sujets à l’inflammation.

L’inflammation est une réaction du corps qui cherche à s’auto-guérir, permettant de se rendre compte qu’il y a un problème quelque part.

L’inflammation peut être plus importante d’un côté que de l’autre, pour les même raisons que celles citées plus haut: dans ce cas, ce sera la douleur lombaire qui change de côté, mais pas nécessairement la douleur de sciatique.

S’agissant d’un problème d’ordre neuropathique, il est difficile d’apporter une solution immédiate pour traiter une sciatique. Les anti-inflammatoire, le repos alterné à la marche ou la chirurgie pour les cas spéciaux sont les traitements habituellement recommandés.

Pour en savoir plus, lisez l’article consacré à la sciatique et découvrez comment elle survient, combien de temps elle dure en générale, et comment la soigner.

Partager sur facebook
Partager sur twitter
Partager sur pinterest
Partager sur whatsapp
Partager sur email

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *