Sciatique: symptômes & diagnostic (test de Lasègue)

Pour diagnostiquer une sciatique, le médecin pratique le test de Lasègue. Il cherche à reproduire les symptômes que le patient lui décrit en  soulevant la jambe tendue jusqu’à provoquer la douleur au niveau lombaire. En général c’est un médecin orthopédiste qui diagnostique une sciatique mais les symptômes sont tellement clairs qu’un médecin généraliste peut le faire.

Les symptômes de sciatique

La sciatique se caractérise par les symptômes décrits ci-dessous:

  1. Douleur dans la jambe, ressentie comme une brûlure.
  2. Difficulté à marcher à cause de cette douleur.
  3. Douleur dans la jambe aggravée en position assise et soulagée par la position couchée.
  4. Engourdissement (perte de sensibilité, paresthésies) ou picotement qui part du bas du dos et irradie dans la fesse et la partie supérieure à l’arrière de la cuisse, à l’arrière de la jambe.
  5. Douleur lombaire, douleur dans la fesse, douleur dans le hanche. Cette douleur peut-être diffuse ou plus ciblée sur une seule de ces parties du corps.
  6. Difficulté / impossibilité de se tenir sur la pointe des pieds ou de marcher sur les talons.

Une douleur variable

Une personne atteinte de hernie discale lombaire peut avoir mal dans le bas du dos ET dans la jambe, ou, selon l’activité et la position, uniquement dans la jambe ou uniquement le bas du dos.

Conduire en étant assis trop près du volant (et donc avec les jambes fort repliées) augmente la douleur de la sciatique tandis que reculer le siège et tendre la jambe soulage cette douleur. En règle générale, il est conseillé de changer de position les plus souvent possible pour soulager la douleur tant que faire se peut.

La sciatique est elle-même un symptôme, un signe que quelque chose ne va pas dans le bas du dos.

Enfin, il convient de ne pas confondre les symptômes de la sciatique provoquée par une hernie discale ou un problème lombaire avec un autre symptôme, caractérisé par des douleurs similaires: le syndrome du muscle piriforme.

Localisation de la douleur & symptômes de sciatique en images

Symptômes de sciatique L5-S1

Symptômes de sciatique L5-S1
La sciatique en L5-S1 déclenche de la douleur sur la partie arrière de la jambe et sur le coté extérieur du pied.

Pour une sciatique L5-S1, la douleur est ressentie dans la fesse, à l’arrière de la jambe, ainsi que sur le coté extérieur du pied.
Le sujet peut ne plus pouvoir marcher ni sur la pointe des pieds, ni sur les talons,
et on peut constater une perte de réflexe de la cheville à l’examen clinique

Symptômes de sciatique L4-L5

Symptômes de sciatique L4-L5
La sciatique en L4-L5 déclenche de la douleur sur la partie externe de la jambe ainsi que sur le dessus du pied.

Pour une sciatique L4-L5, la douleur  est ressentie su la partie latérale postérieure de la jambe, ainsi que sur le dessus du pied.
Un symptôme caractéristique est le fait de ne plus pouvoir marcher sur la pointe des pieds.

Symptômes de sciatique L3-L4

Symptômes de sciatique L3-L4
La sciatique en L3-S4 (cruralgie) la douleur est ressentie sur la face avant de la cuisse.

Lorsque le segment L3-L4 est concerné, la douleur est ressentie sur la face avant de la cuisse. On parle aussi de cruralgie.
On peut aussi constater des fourmillements ou une perte de sensibilité dans le bas de la face avant de la jambe.

Comment diagnostiquer une sciatique ?

Ccomment diagnostiquer une sciatique
Pour diagnostiquer une sciatique, le médecin recherche le signe de Lasègue

Lorsque la douleur est permanente et que la marche est compliquée, il est plus que temps de consulter: un orthopédiste, un neurochirurgien ou un rhumatologue sont les médecins les plus indiqués pour traiter les cas de sciatique.

Celui-ci examinera la patient à la recherche de symptômes, en observant sa posture, son aptitude à se plier et à toucher le sol avec le bout des doigts.

Patient couché: on examine sa capacité à lever une jambe en gardant celle-ci bien droite et on note à quelle hauteur le patient ressent de la douleur (signe de Lasègue): si le patient ressent une douleur dans la fesse ou l’arrière de la cuisse, on a affaire à un symptôme de sciatique. Si le patient ressent une douleur dans le bas du dos en faisant cet examen, on peut soupçonner un symptôme  d’hernie discale.

Le signe de Lasègue correspond au moment auquel la douleur est causée par l’élevation de la jambe: plus la douleur apparait tôt dans le mouvement (donc moins la jambe est inclinée), plus important est le symptôme de sciatique.

Le médecin cherchera également par des palpations et des questions au patient à estimer la nature des dégâts au niveau du nerf sciatique. S’il soupçonne une perte de sensibilité, il peut utiliser une aiguille pour piquer quelque part dans la jambe ou dans le pied, à la recherche d’une réaction ou d’un manque de réaction de la part du patient.

examen réflexe talon achille
S’il le juge nécessaire, l’orthopédiste peut faire un test de réflexe au niveau du talon d’achille pour prévenir le syndrome du pied qui tombe (rupture du talon d’achille)

Le médecin peut également tester la capacité du patient à marcher sur la pointe des pieds ou à marcher sur les talons. S’il soupçonne des dégâts important au niveau du nerf sciatique, le médecin peut également demander au patient de se soumettre à une électromyographie: examen destiné à tester la réactivité du patient lorsque le nerf est soumis à de légères décharges électriques.

Seuls un Scanner ou une IRM peuvent établir avec certitude la présence d’une hernie discale responsable de la sciatique.

C’est pour cette raison qu’il est déconseillé d’aller chez un ostéopathe ou un chiropracteur pour savoir si on a une sciatique: ni l’un ni l’autre ne sont habilités à prescrire un scanner ou un IRM.

Objets personnalisés

Retrouvez les coaches dans la boutique