» Pathologies » Hernie discale » Hernie discale cervicale : symptômes & traitements

Hernie discale cervicale : symptômes & traitements

hernie discale cervicale

La hernie discale cervicale, c’est l’expulsion (ou le débordement) d’un disque intervertébral hors de son emplacement d’origine, avec pour conséquences habituelles, une douleur et / ou un engourdissement des membres supérieurs causés par la partie ‘expulsée’ du disque intervertébral qui va compresser un des racines nerveuses se transitant à ce niveau du rachis cervical. (vertèbres C5 – C6 et C6 – C7).

La hernie discale cervicale est un phénomène assez commun chez les sujets agés entre 30 et 50 ans. Parfois déclenchée par un traumatisme du rachis cervical (accident, coup du lapin, etc…), elle est aussi souvent la conséquence d’une arthrose cervicale, d’une mauvaise posture prolongée, de maux de tête chroniques ou de problèmes chroniques au niveau du haut du dos ou des épaules.

Symptômes de la hernie discale cervicale

Les symptômes rencontrés varient en fonction du niveau des vertèbres auquel la hernie se produit.

  • C4 – C5: Faiblesse picotements dans le haut du bras, engourdissement de cette zone et éventuellement douleur aux épaules
  • C5 – C6: Faiblesse au niveau du biceps pour la partie supérieur du bras, engourdissement et picotements dans la région du pouce, doigt qui fait mal et douleurs à une main
  • C6 – C7: Faiblesse au niveau du triceps (face arrière du bras), engourdissement et picotements qui irradient jusqu’à la pointe du doigt du milieu (le majeur qui fait mal), doulaurs à une main.
  • C7 – T1: Faiblesse et difficulté à tenir un oblet en main.  Engourdissement, picotements dans les membres supérieurs et douleurs peuvent irradier à partir du bras jusqu’à la partie extérieure de la main et douleurs à l’annuaire.

Diagnostic de la hernie discale cervicale

disque cervical sainHernie discale cervical

Les symptômes cités ci-dessus (faiblesse, engourdissement et picotements dans les menbres supérieurs: les picotements dans les doigts,  douleurs aux doigts, mal à la main, mal dans le bras ou même décharge électrique dans la main lors d’un mouvement du bras sont de sérieux indices d’un problème de disque hernié au niveau cervical mais seuls un scanner ou une IRM permettent de poser un diagnostic précis.

Une IRM permet de voir ce qu’une radio classique du rachis ne verrait pas et notamment une racine nerveuse compressée entainant les symptômes cités.

Ces symptômes sont par ailleurs à prendre très au sérieux et si dans la majorité des cas, le problème s’en ira comme il est venu, les risques d’aggravation (douleur, paralysie d’un membre supérieur, déterioration des nerfs compressés, perte de sensibilité totle et définitive, perte aggravée de mobilité au niveau du cou…) sont bien présents.

Hernie discale cervicale: qui consulter ?

Il est donc impératif de consulter (un neurochirurgien ou éventuellement un orthopédiste) assez vite si symptômes apparaissent et n’ont pas disparu au bout de 2 ou 3 jours.

Le cas échéant, le neurochirurgien  demandera d’effectuer également une électromyographie, examen qui servira à déterminer l’ampleur des dégâts et l’état dans lequel se trouve  le nerf compressé.

L’électromyographie est un examen qui permet de déterminer l’état d’engourdissement et l’ampleur de la perte de sensibilité au niveau du membre testé, en mesurant l’effet sur le patient de décharges électriques transmises par des électrodes:

Décharges élevées et faibles réactions du patient = perte de sensibilité sévère.

Traitement d’une hernie discale cervicale

A l’instar de sa grande soeur, la tristement célèbre hernie lombaire, la hernie cervicale fera l’objet en premier lieu d’un traitement conservateur (sauf urgence ou avis contraire du neurochirurgien / orthopédiste.)

Traitement conservateur signife:

  • médicaments (anti-douleurs et anti-inflammatoires)
  • repos
  • séances de kinésithérapie, afin d’être certain d’effectuer les bons mouvements en toute sécurité

De manière générale, il faudra accorder une importance toute particulière à la posture, à la façon dont on se tient, à la manière dont on reste assis à l’ordinateur (admis que celà soit encore possible)

En aucun cas il ne faut garder une mauvaise posture pendant une période prolongée sous peine d’aggraver très vite les symptômes.

Restez à l’écart des ostéopathes, chiropracteurs, acupuncteurs etc (tout ce qui n’est pas médecine traditionelle spécialisée) qui ne sont pas aptes à traiter une hernie discale et qui pour certains, vous le disent d’ailleurs tout à fait franchement.

Si la situation ne s’améliore pas au bout de 6 à 12 semaines, il faudra envisager l’opération: il faudra s’en remettre à l’avis du  neurochirurgien.

Formation d'une hernie discale cervicale

L’animation montre comment le disque intervertébral hernié vient se coller contre un nerf au niveau de la colonne cervicale . Le nucleus pulposus se rompt à travers l’anneau fibreux et vient compresser la racine nerveuse.

Partager sur facebook
Partager sur twitter
Partager sur pinterest
Partager sur whatsapp
Partager sur email